@

Nouvelle chronique livre ! Yvon Chouinard a laissé son empreinte sur El Capitan ou le Fitz Roy, et a créé la marque emblématique Patagonia après avoir forgé du matériel d’escalade à la main. Rassemblant ses écrits, À l’avant-garde est un livre autobiographique qui éclaire le parcours éclectique d’un Chouinard véritable passionné de nature, aimant autant les bivouacs en montagne que la pêche en rivière, le surf que l’escalade. Portrait d’un visionnaire conscient de ses paradoxes.

Pas grand-chose ne prédestinait Yvon Chouinard à laisser son empreinte dans le monde de l’escalade ou de l’alpinisme, que ce soit par les voies qu’il a tracées ou les marques emblématiques qu’il a créées. Pas grand-chose si ce n’est une époque : celles des sixties, qui lui a permis de vivre l’âge d’or du Yosemite, celle de l’aventure des grands big walls, à l’époque sans coinceurs et sans jumars. Celle de l’aventure encore réelle à l’autre bout du monde, en voiture jusqu’en Patagonie avec des surfs sur le toit et des cordes dans le coffre, et dont il donnera le nom à sa compagnie – Patagonia. Celle d’une époque où un vent de liberté, de nouveauté – du surf à l’escalade, s’est accompagnée du capitalisme fulgurant des Trente Glorieuses jusqu’aux années Reagan, l’époque d’une croissance que l’on pensait infinie, qui a servi les boîtes de Chouinard mais dont il a pris conscience des limites, « à l’avant-garde ». Comme le titre français de ce livre, plus immodeste que l’original, Yvon Chouinard Some Stories, Lessons

Copy link