Un débattement incroyable pour une chaussure à la limite entre course et rando traditionnelle, qui pourrait convaincre un public varié.

+

Débattement
Légèreté
Confort

Tenue
Rigidité

Les plaisirs du ski en pantoufles. ©Ulysse Lefebvre

Conditions du test

Environ 3000m de dénivelé à ski, toutes neiges, pendant 1 mois.

Prise en main

Les randonneurs traditionnels et a fortiori les freerandonneurs ne regarderaient peut-être pas ce modèle en magasin. Pourtant, malgré leur poids-plume et leur débattement de 80°, ces Travers Carbon méritent d’être placées parmi les chaussures de rando traditionnelles, hors course tant leurs spécificités s’approchent de modèles tels que les Procline d’Arcteryx ou Alien RS de Scarpa. L’absence de languette attire le regard et ce sera sûrement le point faible de ces chaussures, même si un énorme velcro vient compenser en tenue de tibia. En mode montée, le volume est impressionnant et le chaussage des plus aisés. Le système BOA est très efficace sur une coque souple comme celle des Travers. Il pourrait descendre peu plus sur le sabot. On sent malgré tout la précision sans la désagréable sensation d’être serré. Attention aux pieds fins qui pourraient avoir l’impression de flotter car le volume est étonnamment généreux.

Sur le terrain

MONTÉE

Le serrage du velcro associé à une boucle en collier est très efficace. Mais comme avec tout velcro, il faudra retrouver son propre réglage à chaque sortie.
Avec 80° de débattement, la sensation s’approche d’une marche à pieds, en baskets. Et lorsqu’il faut mettre les skis sur le dos pour crapahuter sur le caillou ou une pente plus raide, cela devient bluffant.

DESCENTE

On n’en attend pas des miracles évidemment, vu les caractéristiques de la bête. Et pourtant, elle surprend ! Non pas avec une sensation de flex à 130 mais tout de même, ces Travers restent maniables sans être ultra-précises, efficaces en transmission des efforts sans être des bombes de puissance. En l’absence de languette, le tibia pousse sur le collier et il faudra ajuster au mieux le serrage pour ne pas sentir de points de pression. En torsion, une plaque d’Aramid placée dans la semelle rigidifie bien l’ensemble. Côté semelle extérieure, c’est plutôt minimaliste avec peu de matière et de crampons, assez fragiles. Globalement, elle passera donc partout à condition de ne pas trop lui en demander à la descente et de l’associer à des skis cohérents (85mm au patin max ?). Poids plume hyper agréable à la montée, ses performances honorables à la descente devraient convaincre un public plus large que le cercle restreint des mangeurs de dénivelé.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE VÉRIFIÉ 1125g en taille 29 PRIX PUBLIC : 650€ DÉBATTEMENT VERTICAL : 80°   COQUE : Carbone /Grilamid BOUCLES : 1 + BOA Chausson : thermoformable