fbpx
@

Connue à la fois des marins et des alpinistes, la marque Helly Hansen imprime sa marque dans les milieux naturels difficiles, froids, et de préférence humides. La veste Odin Mountain 3L (3 couches) est une veste haut de gamme imper-respirante. Nous l’avons testé du printemps 2020 à l’hiver 2020.

Conditions du test

Une dizaine de sorties de ski de rando, du pré-premier-confinement, de la poudreuse de mars 2020, au post-premier-confinement (printanier donc) au mont Pourri, puis le début de l’hiver dans des ambiances poudreuses et/ou froides, toujours en ski de rando.

Prise en main

Il n’y a pas que le Gore-tex dans la vie : Helly Hansen a équipé cette veste haut de gamme de sa propre membrane microporeuse, avec traitement DWR (durable water resistant), un tissu extérieur en Helly Tech Professionnal (polyamide). En bref, c’est bel et bien une veste 3 couches imper-respirante avec une membrane maison. Côté valeurs, Helly Hansen annonce une imperméabilité à 20 000 Schmerber, soit un vêtement réellement imperméable, et une perméabilité à la vapeur d’eau à 20 000 MTVR  (taux de transmission de la vapeur d’eau exprimé en gr/m2/24h), ce qui correspond à une très bonne respirabilité. Foin de la théorie, passons au test.

Sur le terrain

Commençons par le truc très simple qui fait qu’on aime, ou pas : la qualité perçue. Helly Hansen n’a pas lésiné, la Odin Mountain Jacket est super bien finie, les zips sont épais, les coutures soignées, tout respire la qualité. C’est une veste trois couches faite pour les conditions vraiment hivernales, ce n’est pas une veste « imper-respirante » de fond de sac mais bien une protection robuste contre les éléments. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la protection au vent est parfaite avec une capuche qui supporte très bien le casque. Quant aux gros flocons, pas de souci, du moins pendant une heure ou deux. Au-delà, des points d’humidité apparaissent au niveau des bretelles du sac, à cause de l’accumulation dans ces zones. Mais soyons clairs : aucune veste, y compris celle du fabricant de membrane le plus connu de la planète, ne fait mieux. La Odin Mountain Jacket nous a semblée supérieure au niveau de l’imperméabilité : il faut vraiment être sous la douche pour finir par être mouillé. C’est donc une veste vraiment adaptée au ski de rando dans les conditions hivernales, difficiles, ou en altitude : pour de l’alpinisme hivernal, sans aucun doute. Avec ses zips sous les bras, l’ensemble est suffisamment respirant.

Carton plein côté accessoirisation, avec le bon nombre de poches. La Odin est dotée d’une jupe pare-neige pour ceux qui, un jour, referont du hors-pistes en station. On a préféré l’enlever pour gagner du poids. Avec ses 509 g, la Odin n’est pas la plus légère des 3 couches. Mais ce n’est pas son programme. Ce n’est pas non plus la moins légère des vestes renforcées, polyvalentes ski et alpinisme, avec lesquelles on se voit aussi bien à la Grave en février qu’au mont Blanc en mai.

A noter pour les skieurs de hors-piste en station, la présence d’un réflecteur Recco. Au final, l’impression a été vraiment bonne pour ce test au long cours. C’est une veste sur laquelle on peut compter. Ce n’est pas la plus compactable du marché, mais elle vieillit bien – ce qui est un excellent gage de qualité. Un très bon produit.

La veste Helly Hansen Odin Mountain est combinable avec la salopette Odin Mountain Bib.

Caractéristiques techniques

POIDS 509g en taille M PRIX PUBLIC : 500€ MEMBRANE Helly Hansen Professionnal MATIERE 100% polyamide, traité DWR .

+

Veste 4×4

Imperméabilité

Qualité globale excellente

 

Poids

Helly Hansen Odin, le test. ©JC/UL

La salopette Helly Hansen Odin Mountain Bib.

La salopette Helly Hansen Odin Mountain Bib est comme son nom l’indique le complément idéal pour une utilisation ski de rando, raid, terrain glaciaire. Trois poches sur les cuisses (avec anneaux), aération latérale, et poche ventrale assez grande pour un iPhone 8plus nous ont convaincu : pour autant, la largeur globale au niveau des chaussures pour l’utilisation de chaussures de ski en fait un produit plus typé ski que alpinisme, donc moins polyvalent que la veste du même nom.

Copy link