fbpx
@

Prise en main

Le Scott Slight 93 est un ski extrêmement léger, on ne le sent pas au pied ni d’ailleurs quand on le porte sur l’épaule. La marque présente donc, sur le papier, un ski très efficace pour le hors-piste, voire pour la free rando.

Le rapport légèreté et largeur est étonnant. Ses 93 millimètres  (en 175cm) sous le pied en font un ski all mountain, on s’attend donc à une belle efficacité en hors-piste. On note pourtant un relevé de spatule très faible, cette dernière passe vite sous la neige. En 180cm, vous aurez 95mm au patin. Honnêtement, on s’attendait à une spatule plus efficace en trafolée, ce n’est pas le cas : c’est un ski large qui finalement en hors-piste demande un certain savoir-faire et de l’attention. C’est assez particulier car on est poussé à le skier un peu en arrière, « à cul » comme on dit. Dans cette position, on se retrouve alors sur un talon énergisé qui peut surprendre selon son gabarit. On se cherche un peu en matière d’équilibration, mais on finit par trouver ses marques.

Notre avis

On sent que le Scott Slight 93 est un ski vif, on note bien la présence de carbone : ça renvoie beaucoup dans les pieds, ça rebondi. Il lui manque un peu d’inertie, il revient un peu dans les jambes. Quand on va vite et que ça secoue dans la trafolée, on perd de la confiance. Ceci dit, en poudreuse, le pivot est aisé, mais il faut s’employer un peu.

Sur piste, c’est un ski particulier, il ne faut pas hésiter à charger la spatule, si on est milieu de chaussure ou derrière, le ski vibre beaucoup et il perd de la tenue sur l’avant. Du coup, le Scott Slight 93 ne conserve pas la longueur de carres sur la neige, on perd de l’accroche et ça nous condamne à ralentir. La parade consiste à revenir devant et de charger la spatule, là, on obtient une courbe correcte en appui coupé. Les limites de cet appui coupé sont une accroche très perfectible sur la glace, le Slight 93 se balade beaucoup et on ne peut pas prendre une angulation importante car sinon le ski se dérobe. Si on ne le skie pas juste, on obtient une courbe peu régulière, il faut bien doser ses appuis. Un skieur puissant tord l’avant du ski et trouve rapidement ses limites.

Dès qu’on ralenti, tout entre à peu près dans l’ordre, on obtient un ski facile, joueur, qui pivote très facilement, qui se met en appui glissé sans aucun problème. Le talon ne prend pas les pieds, c’est très agréable. Le Scott Slight 93 permet de s’amuser sur les bords de piste plutôt doux, il permet de tourner facilement autour des arbres, piquets, bosses. Mais si on veut skier à vitesse soutenue, ça remonte vite dans les genoux, on perd de l’accroche, ça vibre. On est finalement contraint de ralentir fortement. C’est bien un all mountain allégé mais Scott aurait dû relever la spatule et affiner la tenue.

Le Scott Slight 93 est fabriqué par Fischer, il offre une glisse vraiment excellente. Le produit est plutôt bien fini, soigné même. Le top sheet noir encaisse les chocs, les coups de carres ne se voient pas trop.

Le bilan de ce Scott Slight 93 est contrasté. Sous des dehors de vrai ski all mountain, il affiche un poids très light. Mais il ne tient pas le pavé et la spatule en hors-piste plonge. A réserver aux petits gabarits évoluant à vitesse moindre.

 

Remarque : un ski léger que l’on peut monter en fixations de randonnée type Kingpin pour une utilisation mixte piste/rando.

 > Test réalisé en partenariat avec Test4outside

Caractéristiques techniques

COTES : 136-93-124mm (en 175cm) / 138-95-126mm (en 180cm) POIDS SKI NU : 1540g en taille 170cm PRIX : 519,99€ CONSTRUCTION : Noyau bois RAYON : 14.5m en 170cm. TAILLES DISPO : 170cm – 175cm – 180cm – 185cm

+

Léger et maniable

Top glisse

 

N’aime pas ni la vitesse ni la glace

Copy link