@

Prise en main

Le Scott Scrapper 95 est un ski « bi-spatules », très agréable à skier en tous terrains toutes neiges. Il offre un bon mix entre un poids light (1500 grammes) et un pivot quasi immédiat qui s’obtient sans forcer.

Comme il pèse « trois fois rien », il se montre agile à la montée tout en offrant une promesse de descente réussie : sa skiabilité est en effet tout à fait correcte. On peut donc le classer dans la catégorie freeride, freerando. Montable d’ailleurs en fix de rando légères avec frein-skis pour ceux qui veulent une paire polyvalente rando et piste.

Notre avis

Avec son absence totale d’inertie en spatule, il se place bien dans la courbe avec une aisance enthousiasmante en ski de forêt. Il est fluide, joueur ; le Scott Scrapper 95 a été très apprécié en bord de piste et en hors-piste car il s’adapte aux conditions et n’en demande pas trop au pilote. Le bonus : il renvoie peu sous le pied, même quand ça secoue beaucoup, une filtration franchement bienvenue.

 Le Scott Scrapper 95 marche bien, même si l’on est placé un peu trop devant ou derrière, quand on fait, par exemple, du ski de combat avec un sac à dos. Les testeurs l’ont d’ailleurs qualifié de couteau suisse.

 On peut lui reprocher son manque d’accroche sur le dur, le grip est en effet peu puissant. On perd vraiment de la confiance dans les évolutions à haute vitesse, sur la carre avec des angulations importantes. Sur neige douce, sur une piste assez facile, on obtient un effet carve. Le Scott Scrapper 95 se met facilement en dérapage ; on peut le skier en attitude redressée, le laisser glisser : pas de stress à avoir avec ce ski car il est vraiment tout terrain. « On traverse la montagne, pas forcément à vitesse très rapide ni avec un gros gabarit, mais on se fait plaisir avec », selon les mots des testeurs.

 On peut entrer le Scott Scrapper 95 en spatule, la carre se trouve facilement. Mais si on le skie vraiment centré, il pivote aussi. Le déroulé de courbe n’est pas super exceptionnel : à sa décharge, il faut dire que ce n’est pas un vrai ski de carve. Il faut considérer son poids light. Sur les neiges revenues de fin de saison, un peu molles, c’est un vrai régal.

 Le Scott Scrapper 95 permet de skier un peu en arrière, en switch. C’est beaucoup plus qu’une curiosité. Ce peut être utile lorsque l’on enseigne le ski, pour aider un skieur débutant. Mais aussi et surtout dans les petits couloirs, le talon relevé est très pratique : un petit coup de marche avant/arrière pour se replacer avant le virage sauté…

 Le Scott Scrapper 95 se porte très facilement car, on l’a vu, il est très léger. Sa qualité perçue est bonne, son top sheet est efficace, pas fragile. Nous avons noté une bonne glisse, un beau design de spatule ajourée (prévue pour fixer les peaux).

 Le Scott Scrapper 95 est un vrai ski tout terrain qui n’a pas oublié sa skiabilité en perdant du poids. Très facile en pivot, il est à l’aise dans les terrains demandant de l’agilité. Ses limites ? Le gabarit important du skieur et la vitesse élevée. Un bon ski polyvalent, sain, bien placé en prix.

 > Test réalisé en partenariat avec Test4outside

Caractéristiques techniques

COTES : 131-95-119 POIDS SKI NU : 1500g en taille 178cm PRIX : 499€ CONSTRUCTION : Noyau hybride Carbone RAYON : 19m en 178cm. TAILLES DISPO : 168cm – 178cm – 184cm

+

Polyvalence et maniabilité

 

Vitesse élevée

Copy link