fbpx
@

Notre test

Taille testée : 160 cm (taille unique)

Un vrai ski-racing de ski-alpinisme by Kästle. Il n’y a pas photo, ce Kästle TX65 World Cup est un cran au-dessus du Dynafit Mezzalama. On ne peut pas dire, comme avec tous ces skis de course ultra légers (moins de 700 grammes pour ce Kästle !) que l’on bénéficie d’une vraie skiabilité mais plutôt que l’on doit composer avec des structures très souples et tirer parti au mieux du gain de poids au détriment de la tenue. Ceci vaut plus ou moins pour tous les skis de cette catégorie. Il faut avoir des cuisses, le sens de l’équilibration et du dosage.

Ce Kästle TX65 World Cup est un peu plus taillé que le Dynafit ou que l’Atomic. On note dès les premiers mètres que la spatule savonne, elle fait de petits mouvements latéraux, mais elle ne tape pas. Dès que l’on vient mettre la pression au Kästle TX65, notamment sur l’avant, il a un meilleur rendement que la plupart des skis concurrents. On sent qu’il y a de la matière sous le pied et que ce ski est capable de dérouler, que le flex est plus sain que certains, ce n’est pas une addition de segments, mais quelque chose de régulier.

Sur les effets glissés/dérapés, le Kästle TX65 World Cup est très facile, on peut dire de lui sans se tromper qu’il a un caractère survireur. Tous les dérapages sont instantanés (idéal pour se laisser glisser dans un couloir en tenant une corde par exemple). Bien sûr, vu son poids, on ne le sent pas aux pieds.

Dès que l’on vient le chercher sur la carre, on découvre une accroche très bonne. La glisse est également excellente.

La belle surprise ? On peut mettre le Kästle TX65 World Cup en coupé. Un effet que l’on vient très rarement (jamais) chercher en course. Mais qui signifie que l’on peut le skier en angulation, lancer les pieds latéralement si besoin. Ça reste un ski qui doit être dosé milieu chaussures/talon. Dans cette position, on est « presque » serein sur des neiges revenues (on ne parle pas de neige croutée où là, il faut sortir la technique et les cuisses). Dans ces conditions, nous sommes allés au moins 20 km/h plus vite qu’avec le Dynafit Mezzalama. Le Kästle TX65 World Cup absorbe, il ne renvoie pas dans les jambes, il ne provoque pas de (très) mauvaises surprises du genre « skis croisés » ou « divergents »… Il demande beaucoup moins d’énergie que certains modèles. Ce n’est pas que du bonheur car il reste un ski de course exigeant sur nombre de points techniques et physiques, mais plus accessible que d’autres modèles : en course, on conserve de l’énergie à la descente, et on gagne de la vitesse. Bémol, son prix est très élevé, plus de 1000 euros. On ne savait pas que Kästle savait faire d’excellents skis de randonnée racing, et c’est ainsi une belle surprise.

Caractéristiques techniques

COTES : 98,5 – 65 – 79,8 POIDS SKI NU : 690 g  RAYON : 22 m ROCKER avant : NON ROCKER arrière : NON CAMBRE : normal  TAILLES DISPO : 160 cm PRIX : 1050 €

  • Stabilité générale 70% 70%
  • Facilité d’enchaînement 80% 80%
  • Capacité à rester en surface 40% 40%
  • Enchaînement en terrain bosselé 70% 70%
  • Tolérance en neiges difficiles 60% 60%
  • Aisance en montée 100% 100%
  • PISTE Facilité de pivotement et déclenchement 100% 100%
  • PISTE Capacité à faire des conduites coupées 60% 60%
  • PISTE Capacité à faire des conduites glissées 90% 90%

Tests ski de rando 2021-2022 réalisés en partenariat avec nos amis de Test4outside.com. Découvrez d’autres tests de skis sur Test4outside.com
La logistique et l’accès à la neige ont été facilités par le soutien de VaujanyOz-en-Oisans et Espace Montagne Grenoble. Merci à eux !

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link