fbpx

Les stations de ski championnes des passoires thermiques

La station des Deux Alpes. © Thomas Pueyo

Une étude récente montre que plus de la moitié des logements en station de ski sont des passoires thermiques. La loi pourrait interdire leur location touristique en 2028, de quoi ébranler le secteur en station. 

Si vous avez la chance d’avoir un logement en station, ou si vous en louez un pour aller en vacances au ski, il y a de grandes chances que ce soit une passoire énergétique. Dans les stations de ski, cela concerne plus d’un logement sur deux, trois fois plus que la moyenne française. Ce taux atteint même près de 70% dans les stations les moins bien loties comme les Deux Alpes. 

« Ça ne m’étonne pas trop », confie Marie-Astrid, qui a acheté en 2021 un appartement pour le louer dans la station iséroise. « Il est dans un immeuble qui date des années 70. Les fenêtres étaient en simple vitrage, les huisseries avaient mal vieilli et laissaient passer l’air glacial. Pas idéal quand on est à 1700 mètres d’altitude en hiver et qu’il neige dehors. On a dû tout refaire. » 

La station des Deux Alpes, de nuit. ©Thomas Pueyo

La première obligation
en terme de norme d’isolation
date de 1974

Une passoire thermique désigne très concrètement les habitats dont le diagnostic performance énergétique (DPE) est classé F ou G. « Le DPE prend en compte l’altitude du logement et sa zone climatique, ce qui explique la mauvaise notation des stations. Plus on monte, plus il fait froid, plus il faut chauffer 

Copy link