Ski de pente raide en face nord des Grandes Jorasses : répétition du Linceul par Guillaume Pierrel et Boris Langenstein

G. Pierrel, Grandes Jorasses ©B. Langenstein

Le 11 novembre, Guillaume Pierrel et Boris Langestein ont skié le Linceul aux Grandes Jorasses. Si la face nord est un aboutissement pour beaucoup d’alpinistes, les skieurs de cette pente suspendue dans la face nord se comptent sur les doigts des deux mains, à peine. Récit en exclusivité de Guillaume Pierrel.

C‘est le genre de pente qui malgré sa célébrité, n’a attiré que de très rares skieurs. Fichée sur le rebord de la face nord des Grandes Jorasses, la pente du Linceul est un toboggan sur le vide, celui des trois cent cinquante mètres de goulottes qui permettent d’y accéder. Vendredi 11 novembre, Boris Langenstein et Guillaume Pierrel remontent les goulottes en conditions délicates, puis ils slaloment en suivant les plaques de neige collée sur la vitre du Linceul. À 15 heures, ils chaussent les skis sous l’arête des Hirondelles. Ils rentrent dans le club des très rares skieurs à poser leurs spatules dans la face nord des Grandes Jorasses ! Les deux compères, qui ont gravi et skié le Gasherbrum II en 2021 avec Tiphaine Dupérié et Aurélia Lanoé, ont réussi leur pari. Voici le récit de Guillaume Pierrel, aussitôt parti grimper en Jordanie, une activité plus courante à l’automne que de chausser les skis en face nord des Jorasses.

Approche au clair de lune. Le Linceul est bien visible à gauche. ©Guillaume Pierrel – Boris Langenstein

Passage de la rimaye, avec l’éperon Walker à droite. ©Guillaume Pierrel – Boris Langenstein

En remontant le Linceul. ©Guillaume Pierrel

Copy link