@

Sierre-Zinal (Suisse) vient d’accueillir le 4e round des Golden Trail World Series (GTWS). Sur un parcours mythique, le spectaculaire circuit montait encore l’enchère d’un cran : Kilian pour un 10e titre ? Mathys et Jornet réécrivant leurs records ? Mais surtout, cette délégation kenyane scrutée depuis le printemps. Asphalte contre trail, montagnard contre pistards, les 31km de « SZ » semblaient les plus propices au commando africain. Il a été au-delà de tout pronostic. Récit d’une course folle, ce samedi 11 août 2022, où tout a changé avec Mark Kangogo et Esther Chesang.

En 1974, la course hors-stade balbutie quand Jean-Claude Pont a une idée : relier Zinal à Sierre en courant. 31km et 2200+, après tout, les anciens parcouraient déjà le Val d’Anniviers.

Banco gagnant pour une poignée de fadas, la course en montagne va trouver sa chimie pure. En 2022, plus de 5000 inscrits y zyeutent leur dossard – catégorie « touriste » ou « coureur » : participant, choisis ton camp. En revanche, dans les descentes à te ranger tu veilleras, lorsque Kilian débarouler tu entendras.

Mais en 48 éditions, le trail a explosé et pas mal de choses ont changé. La Course des cinq 4000 est devenue pilier des GTWS (2018). Jornet a écrit-gommé-réécrit ; tous les athlètes s’y sont essayés : marathoniens, fondeurs, fell-runners, skyrunners, trailers, crosseux, ski-alpinistes, orienteurs…

Or ce samedi 11 aout 2022, ces 48 ans de foulées montagnardes étaient réunis. Chacun son style pour des enjeux décuplés. Mais quel est ce

Copy link