fbpx
@

le chausson anti-gras, la performance 4 saisons.

+

Accroche proche de la perfection

Polyvalence en compétition

Nervosité

Sait tout faire !

Look « chaussette »

Empeigne un peu cartonneuse

Protection minimaliste sur cou-de-pied

Conditions du test

Alpes du Nord, forêt trempée et haute montagne accidentée. Compétition (< 45 Km).

Premières impressions

Non ça n’est pas une chaussette. Bienvenue à la S-Lab SENSE SG 8, façon socquette ! 1 gramme, rien qu’un seul en moins, dont acte – on n’exploitera pas cette nouveauté. En revanche, attention les yeux et les malléoles ; c’en est fini des SG à tout faire (avec un succès rare), la SENSE SG 8 réaffirme son identité : Terrain meuble, pour une soft ground accrocheuse, plus protectrice, et au maintien qui se veut meilleur.

La Caste des Pieds Fins et Inchaussables (CPFI) continue de se prosterner à Annecy : merci, tant de kilomètres à user de la « SG » sur du meuble ou du pierreux. Il faut dire que la SENSE SG présentait l’un des meilleurs compromis pour les compétiteurs à pieds (très) effilés : mordant parfait sur terrain mou, grip efficace sur le sec, chaussant quasi sur mesure, légèreté top, et nervosité joyeuse. Tiens, exactement la chaussure que l’on stocke en prévision des disettes. Autant dire que cette nouvelle mouture, certains la guettaient avidement. Bilan ? On continue la réussite. Presque.  

©Salomon

Balerine des boues moyennes

De la haute couture pour pieds d’artistes (en mal de chaussants adaptés). De la chaussette transcendée en chaussure, un grip de feu collé aux basques : vous l’aurez compris, enfilez cette SLAB SENSE 8 SG, c’est retrouver sa pantoufle de compétition « gros temps ». Pourtant on frissonne à l’ouverture du carton : mais qui a oublié de stopper la machine à coudre ? Erreur chinoise, une fois de plus ! On se calme, et on respire pour passer outre cette chaussette/chausson qui dépasse de la tige. Cinq bons centimètres après, le pied se rassérène un peu. C’est bien une SG, ponctuée de nouveautés.

Empeigne et construction remises à neuf

Vous vous souvenez du projet ME:sh ? Avis partagés, et retours bougons des chaussures sur mesure conçues par Salomon, en 2017. Cette nouvelle « SG » semble en tirer le meilleur, avec une construction chausson qui frappe par ses qualités : facile à enfiler, robuste (accrocs, étirements), et qui ne bouge plus. On se questionne toujours ; était-il vraiment utile de coiffer une si jolie shoe d’une si bizarre protubérance ? À l’usage, on reconnait mollement que le maintien est un peu amélioré. Mouais. En revanche, la protection anti-boue, graviers, etc…niveau malléoles est nette. De là à orienter le modèle sur une identité aussi typée, la question demeure. 

Autre nouveauté, le mesh devient déperlant et revêt ce touché cartonneux. Engouement modéré lorsqu’un testeur a le malheur de plisser légèrement la languette, en serrant le quicklace : ça pince un peu, et le pli se prend vite – attention donc. Au global, on garde la sensation d’une chaussure hyper proche du pied, du cousu main ultra léger. Ça va tenir le choc ?

©Salomon

©Salomon

Compétitrice et polyvalente, crampons de rêve

Pour tenir, oui ça tient. Pas de doute, la S-LAB SENSE8 SG conserve et exprime à fond son ADN de bête de course. Chausson pour aller battre carré ou croiser le fer, le maintien est intégral même sur les pires dévers. On a beau pousser le vice jusqu’à la pente grasse, la réponse est franche et on dirait porter une chaussure à pilote automatique. Hormis une forte nervosité, qui repose plutôt sur son poids plume (205 grammes !!), il y a bien évidemment… ce crampon signature. Et là, force est de reconnaitre à Salomon une vraie réussite : larges et profonds, les chevrons ne bourrent qu’à peine, et l’on est saisis par la grande polyvalence de cette semelle. Oui, même typée « boue », rien à faire ; cette SG continue de faire merveille sur un single estival piégeux, ou une skyrace technique. 

Une réserve tout de même : si le mesh nouveau présente une déperlance moyenne, on reste dans le doute face au rangement lacet. Cette fois, le voici qui repasse vers le bas ! Mais un peu trop, et voici qu’il faut forcer pour ranger le cordon, ou attraper la popoche…

En montée

Sans nul doute, l’un des plus forts mordants du moment, en particulier quand ça patauge. Légère, nerveuse (moins qu’une SENSE PRO), elle mise sur le pied du coureur pour en exploiter le meilleur. Une S-LAB SENSE, mais version gras. C’est marqué dessus !

En descente

Posez le pied où bon vous semble, les terrains gras ne piperont mot. Autrement dit : courrez les yeux fermés sur les pires descentes humides, et devenez joueurs sur tous autres terrains. Plaisir garanti, à condition d’ouvrir grand les yeux tout de même.

Sur le plat

Avec 205 grammes, la SLAB SENSE8 SG renvoie bien du fait de son poids, plutôt que par sa conception. Le crampon épais renforce quelque peu le confort, l’accroche peaufine l’ensemble pour exprimer la puissance du coureur.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE VÉRIFIÉ 205 g (en 42 )  PRIX PUBLIC : 180 € DROP 4 mm DISTANCE DE PREDILECTION : du KV au 50 km. TERRAIN DE PREDILECTION : terrain meuble (on l’aura compris), sous-bois 3 voire 4 saisons mais aussi montagne tous terrains. Polyvalence extrême ! PROFIL : gabarit léger, compétiteur confirmé, à la recherche de performance et de minimalisme. 

Copy link