Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dragon Fly

On court généralement pour s’aérer la tête et les poumons. À Chamonix et dans la vallée de l’Arve, la tête respire au rythme de la foulée, mais les poumons suffoquent. En cause, une pollution de l’air récurrente et un brouillard nocif bien visible qui chapote la vallée au pied du mont Blanc, surtout en hiver. Pour alerter et sensibiliser au problème, Patagonia organise la première édition du Running Up For Air (RUFA) le 4 mai 2019. La course à l’air pur est lancée.

L

Au printemps 2018, les habitants de la vallée de l’Arve se regroupaient pour attaquer l’Etat en justice pour « carence fautive ». La raison : une pollution récurrente qui stagne sur la vallée de l’Arve, et fait régulièrement disparaître Chamonix dans une couche de brouillard remplie de particules fines. Un comble pour le berceau de l’alpinisme, où l’on vient pour chercher l’air pur des sommets. Avec 1,6 million de voitures et 600 000 poids lourds chaque année, la vallée de l’Arve constitue un point de passage étroit où la dispersion des polluants se fait mal. Une situation qui connaît des pics de pollution comme le 30 décembre 2018 à Chamonix, où l’air a atteint un niveau de pollution supérieur à la limite maximum pour 24h établie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour la seule vallée de l’Arve, ce sont 85 personnes par an qui décèdent à cause de la pollution.

Montée au Montenvers depuis les Planards, vue sur les Aiguilles de Chamonix. ©Jocelyn Chavy

Montenvers version trail running. © Jocelyn Chavy

Le recours à la justice n’est pas le seul moyen d’alerter sur la pollution de l’air chamoniard. Le 4 mai 2019, Patagonia lance le challenge Running Up For Air (RUFA) : une épreuve de course à pied en montagne pour sensibiliser le public à la question de la qualité de l’air dans la vallée de Chamonix et dans le monde. Au programme, le choix entre trois circuits variés de 3,6 ou 12 heures sur les chemins.

Ce Running Up For Air est une première édition à Chamonix dans une ville symbole où beaucoup ont déjà vécu un départ hivernal brumeux et pollué dans la vallée avant de trouver un air chaud et propre un peu plus haut. Une fois au sommet, quand le regard se tourne vers le bas, on aperçoit non sans dégoût la chape de brouillard dans laquelle il faudra replonger à la descente. Les coûts d’inscription (20€) ainsi que tous les bénéfices seront reversés à l’association Inspire, qui lutte pour préserver la qualité de l’air dans la région du Mont-Blanc.

 

Pour s’inscrire, c’est ici !

Rendez-vous le 4 Mai 2019 à Chamonix.

Prix : 20€/personne.