fbpx

Après les intempéries, des améliorations notoires sur les sentiers du Parc national des Écrins

A la tête de la Maye ©Ulysse Lefebvre

Après les intempéries exceptionnelles qui sont survenues dans la vallée du Vénéon, inondant et détruisant de nombreuses habitations et routes, le temps est à la remise en état des sentiers. Le Parc national des Écrins annonce que, malgré un enneigement conséquent pour la période et des dégâts toujours importants, la majorité des itinéraires de randonnée est accessible. État des lieux à moins d’un mois après la catastrophe.

Alors que, le jeudi 20 juin 2024, le site officiel du Parc national des Écrins publiait un article titré Opération : remettre en état les sentiers de La Bérarde qui relatait des travaux réalisés par une quarantaine d’agents Parc et de communes voisines pour « retaper le plus grand nombre de sentiers et de passerelles après les gros dégâts de l’an dernier » dans le Vénéon, le même jour, dans la soirée, ce travail était réduit à néant à cause de fortes intempéries qui s’abattaient sur cette vallée. La suite, on la connaît : torrents en crue, hameau de La Bérarde inondé, routes détruites, passerelles emportées, et ce durant toute la journée du vendredi 21 juin.

On fait alors face à une situation exceptionnelle : La Bérarde, l’an zéro et l’arrêté préfectoral interdisant de se rendre dans la zone sinistrée du haut Vénéon-La Bérarde au moins jusqu’à fin août – peut-être jusqu’à novembre. Un paradis perdu et une année noire pour les socioprofessionnels localisés dans le secteur, aussi bien les guides que les aubergistes et gardiens de refuges, qui avaient pour