@

20 ans que l’alpiniste et guide de haute montagne Christophe Dumarest, 42 ans aujourd’hui, évolue à haut niveau dans les Alpes. Addict à l’environnement montagnard, aux grandes courses du Mont-Blanc, il en fait une force pour garder une pratique personnelle alpine engagée, et vivre intensément son métier de guide. En couple depuis 15 ans et père de famille depuis 10, quel équilibre Christophe Dumarest a-t-il trouvé ? Portrait.

Christophe Dumarest vit en famille, sur les hauteurs de Dingy-Saint-Clair en Haute-Savoie. La demeure est agréable : une belle pièce de vie aux grandes fenêtres donne sur une terrasse idéale pour une séance collective de Yoga, face au Parmelan. « Nous avons conçue cette maison avec ma femme. Tifenn est bretonne et chamoniarde », indique Christophe en se servant un maté.

Quinze ans que Tifenn et lui sont en couple. Il lui a dédié en 2007 l’ouverture d’une voie de haut vol en face nord de l’aiguille sans Nom (3 444 m, Mont-Blanc) – Tifenn – et ils ont ensemble deux enfants : Largo, 11 ans, et Jasmine, 8 ans. Tifenn est « une femme solide, qui a été patiente pour m’accompagner dans cette passion dévorante de la montagne. Avec le couple, la famille, cela n’a pas toujours été équilibré » avoue l’homme.

Mars 2020. Gymnastique de confinement ©Coll. Christophe Dumarest

J’ai une forme d’addiction

A été ? Christophe assure « essayer d’amener un peu plus d’équilibre », encore aujourd’hui. Il ne s’étend pas trop : « Cette vie de famille,

Copy link