fbpx
@

En 2012, les néophytes du running découvraient Philip Maffetone dans Born To Run de Chris Mac Dougall : pape du running made in US, capable de réparer Mark Allen vers cinq titres mondiaux d’IronMan ou de jouer de la gratte avec les Red Hot. Du coaching à la nutrition, en passant par la kinésiologie ou la médecine chinoise, Phil Maffetone promène 40 années d’expérience et d’art. En 2017, il s’attaquait à la fiction et nous livrait Million Dollar Marathon : premier roman passionnant, entre aventure himalayenne et running mondial. Rencontre avec un ponte du trail running.

L‘histoire du Million dollar marathon est celle de Xi, un berger tibétain que l’oppresseur chinois force à renoncer à son amour de la foulée : car Xi court, et même drôlement bien. Himalaya en toile de fonds, la géopolitique se mélange au sang des brimades. Seule alternative à l’enfermement et à la mort, Xi s’enfuit. Depuis son camp de réfugiés de l’Uttar Pradesh, le coureur aux pieds nus entame un accomplissement physique et mental qui le mènera jusqu’à la barre mythique : moins de 2h au marathon, élite mondiale. Et s’il passait ce mur ?

Depuis 40 ans, vous aidez les autres à atteindre leurs objectifs – qu’ils soient sportifs, personnels, humains. Évoquer ici le parcours d’un individu (athlétique et mental), est donc une inspiration qui paraissait aller de soi. Aviez-vous la volonté de montrer l’interaction entre des cheminements de protagonistes que tout oppose parfois, et leur impact sur celui du « héros » ?

Philip Maffetone : À mes débuts, en tant qu’étudiant, j’avais une réelle passion pour aider les gens. C’était mon inspiration, la source de ma motivation et de ma volonté de continuer à apprendre. J’ai la chance d’y croire encore aujourd’hui, et plus fort que jamais. Cette fascination – osons la nommer « vocation » – a évolué tout au long de ma carrière, et j’ai eu la chance de la poursuivre de différentes manières, du travail individuel avec les athlètes jusqu’à l’écriture ou aux conférences, la diffusion, l’enseignement, et maintenant numériquement sur mes sites web. Le mouvement vers l’autre, disons. Oui, Xi est soumis à une évolution forcée, d’abord poussée vers « l’involution » c’est-à-dire la négation de lui-même par une pression externe (l’oppression). Puis un jour, on peut dire qu’il trouve les ressources, pour s’approprier son cheminement et s’affirmer – contre quelqu’un ou quelque chose, qu’en pensez-vous ?! L’entrecroisement des parcours, et les cadres géographiques mêmes (rudesse, changement, adversité…), accroissent en effet sa maturation toute personnelle.

. . .

Copy link