@

En 2004, Lionel Daudet et Philippe Pellet réalisaient en 50 jours et 34 bivouacs la Skyline des Écrins, un parcours de 250 km des arêtes les plus élevées du massif. Benjamin Ribeyre, guide à la Grave, a parcouru cet hiver la Skyline du Goléon, nettement plus accessible et au départ des Hières. En 3 jours et 2 bivouacs, face à la Meije et aux Aiguilles d’Arves, les 17 kilomètres d’arêtes formés par les sommets qui dominent le lac du Goléon sont à la portée de nombreuses cordées. Les conditions neigeuses actuelles sont favorables, alors embarquez !

Les voyages alpinistiques au long cours ne sont pas réservés aux grimpeurs chevronnés. Mais je vous l’accorde, il peut être difficile de trouver du terrain aux difficultés raisonnables et homogènes sur plus de 17 kilomètres d’arêtes, et à 3000 mètres d’altitude. C’est pourtant ce qui caractérise la ligne de crêtes formée par les sommets qui dominent le lac du Goléon, face à la Meije.

Les immersions sur les crêtes me passionnent depuis quelques années (Couronne royale du Glacier Noir, Skyline de la Meije, Ultra tour de la Mer de Glace etc.). Je pense que c’est un moyen plus esthétique et surtout à contretemps pour parcourir les cimes. Élisez domicile sur le fil et vous serez toujours en retard ou en avance sur les cordées ordinaires.

D’un bivouac au col des 3 Pointes, Benjamin approche le sommet de la pointe Salvador. À l’arrière, les aiguilles d’Arves ©Benjamin Ribeyre

la majeure partie de l’itinéraire se

Copy link