@

Neige : du poison sous les skis ?

Si la Fédération internationale de ski (FIS) annonce avoir pris des mesures d’interdictions des farts fluorés pour l’avenir, dans le respect d’une réglementation européenne, et si des marques s’engagent aussi à banir les PFAS de leurs produits, il est encore difficile de mesurer les effets bénéfiques de ces dispositions sur les corps et l’environnement… Et surtout d’évaluer le reste des mauvaises pratiques. Piqûre de rappel sur les farts au fluor, ces faux amis de la glisse.

« Salut, ça farte ? » Sans l’élocution condescendante de Brice, l’expression sentirait bon la sortie ski. Mais que mettent vraiment les fondus de glisse sous les skis ? Du fart ou de la « cire de glisse » justement… Et ce n’est pas toujours du goût de l’environnement ni de nos organismes !

En novembre dernier, L’Équipe sortait une série Explore de quatre reportages intitulée « Peur sur la glisse » (1) et réalisée par Thibaut Schepman. Les titres sont éloquents – Les apprentis chimistes, Pour quelques secondes de moins, Le fluor dans les veines, Une vraie prise de conscience ? – et on comprend aisément le problème…

Comment contrôler les dispositions prises par la FIS ? Le problème serait semblable à celui de la lutte contre le dopage… ©DR

Les farts de glisse sont essentiellement composés de paraffines – hydrocarbures extraits des résidus solides du pétrole – auxquelles on adjoint certaines molécules pour favoriser le glissement du ski sur la neige. Le fart a pour mission de « 

Copy link