@

Il incarnait une figure d’exception dans les mondes des porteurs Baltis du Karakoram, celui des grands sommets du Pakistan.  Mohammad Karim, dit Little Karim, s’est éteint à l’âge de 73 ans. Hommage à celui qui a participé à des dizaines d’expéditions sur les géants du Baltoro.

Un enfant des vallées reculées, aimant courir avec ses potes les pâturages et les cols au-dessus de son village de Hushe (vallée de Khaplu), à deux pas du K2, des Gasherbrum, du Golden Throne et des immensités glaciaires du Siatchen ou du Baltoro, devenu un immense professionnel de l’altitude, et qui aimait encore, à près d’un demi-siècle de distance, se souvenir de sa première rencontre avec des occidentaux (une expé revenant du K2 via le col du Gandogoro dans les années 70…), comme du déclic qui allait le déterminer à devenir un jour porteur d’altitude sur des expés sur les géants du Karakoram  ? Il y a encore une toute petite poignée d’années, il était possible de croiser sur les camps du Baltoro le sourire et l’énergie heureuse du plus célèbre des porteurs d’altitude pakistanais : à 73 ans, Mohammad Karim, dit « Little Karim », s’est éteint des suites d’une longue maladie à l’hôpital de Rāwalpindi le 4 avril.

La dure vie des porteurs Balti, sur le Baltoro. ©JM Géry

sa réputation lui vaudra d’accompagner les plus grands himalayistes (de Bonington à Reinhold Messner…) sur les cathédrales du Baltoro.

Little Karim était une figure d’exception, dans les mondes très éloignés des

Copy link