Rébuffat se serait-il douté que sa sélection des 100 plus belles courses du massif du Mont-Blanc servirait de base à un travail scientifique ? La thèse du géographe Jacques Mourey, dirigée par Ludovic Ravanel, sonne comme un état des lieux alarmant : les montagnes sont parmi les premières victimes du changement climatique. Les dégâts les plus visibles, les éboulements, ne sont qu’un des processus en oeuvre. Comment le réchauffement affecte les itinéraires d’alpinisme ? Premier volet science de notre dossier « Le futur de l’alpinisme ».

. . .