@

Le Mont Analogue – 3

Chapitre deuxième,

qui est celui des suppositions

Présentation des invités. – Un truc d’orateur. – Position du problème. – Hypothèses insoutenables. – Jusqu’au bout de l’absurdité. – Navigation non euclidienne dans une assiette. – Astronomes de référence. – Comment le Mont Analogue existe tout à fait comme s’il n’existait pas. – Une lueur sur la véritable histoire de Merlin l’enchanteur. – De la méthode dans l’invention. – La porte solaire. – Explication d’une anomalie géographique. – Le milieu des terres. – Un calcul délicat. – Le Rédempteur des milliardaires. – Un lâcheur politique. – Un lâcheur amical. – Une lâcheuse pathétique. – Un lâcheur philosophique. – Précautions.

Le dimanche suivant, à deux heures de l’après-midi, j’introduisais ma femme dans le “laboratoire” du passage des Patriarches, et, au bout d’une demi-heure, nous formions, à trois, une association pour laquelle rien d’impossible n’existait plus.

Le Père Sogol avait à peu près terminé ses mystérieux calculs, mais il en réservait l’exposé pour un peu plus tard, quand tous les invités seraient là. En attendant, nous convînmes de nous décrire l’un à l’autre les personnes que nous avions convoquées.

C’étaient, de mon côté :

Ivan Lapse, 35 à 40 ans, russe, d’origine finnoise, linguiste remarquable. Remarquable surtout entre tous les linguistes parce qu’il était capable de s’exprimer, oralement ou par écrit, avec simplicité, élégance et cor- rection, et cela, dans trois ou quatre langues différentes. Auteur de La langue des langues et d’une Grammaire comparée des langages de gestes. Un petit

Copy link