fbpx
@

Deux randonnées en une pour un seul objectif : le plus beau panorama sur la vallée de Grenoble, du sommet des falaises du Vercors à 1800 mètres d’altitude, sur la capitale des Alpes pointant à 200 m. Deux options que l’on peut enchaîner : le belvédère Vertige des Cimes au sommet de Lans-en-Vercors, avec sa passerelle qui avance dans le vide, et la randonnée à la Roche Saint-Michel, qui dévoile un panorama exceptionnel sur le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, l’Oisans et même le mont Blanc.

Ce serait une randonnée du vertige, si elle n’était (relativement) facile : il ne faut en effet pas être sensible au vertige sur le belvédère du même nom, à Lans-en-Vercors. Mais un solide garde-corps est justement là pour que les moins téméraires se risquent à mettre un pied… dans le vide justement, grillagé bien sûr. Situé près du sommet des pistes de ski de Lans-en Vercors, à l’arrivée du téléski de la combe des Virets, le belvédère Vertige des Cimes est devenu en quelques saisons un but de randonnée à ne manquer sous aucun prétexte.

En 1h30 par un sentier qui évite à peu près les pistes en herbe, vous voici perchés à près de 1800 mètres d’altitude, tandis que la vallée grenobloise qui s’étale sous vos pieds est à 200 mètres… Impression de vide garantie.

Bienvenue à Grenoble ! Avec le mont Blanc et Belledonne en prime, depuis le belvédère Vertige des Cimes. © Jocelyn Chavy

Bucolique, la randonnée débute par les sentiers au départ de la station de Lans-en-Vercors et s’immisce doucement à travers les plateaux. On poursuit en direction de l’abri des Ramées et au croisement des Virets s’offre deux choix. Le premier consiste à prendre à droite et à suivre le balisage « Vertige des Cimes ». Par la combe des Virets on atteint rapidement le belvédère Vertige des Cimes, où chacun pourra marcher deux mètres au-dessus du vide, avant de faire une pause pique-nique sur l’aire destinée à cet effet.

Ensuite, revenez sur vos pas et au croisement des Virets, prenez le chemin pour les Ramées. De ce joli habert, on entre dans le domaine pastoral des Ramées, où des troupeaux de brebis paissent de juin à septembre. La Roche Saint-Michel (1800 m.) s’étire en une longue crête qu’il faut d’abord remonter : prendre garde au vide de 300 mètres minimum surtout avec des enfants, et profitez de la plus belle vue qui soit sur Grenoble, et tous ses massifs environnants, de la Chartreuse au Dévoluy !

La plus belle vue sur Grenoble et les massifs isérois… jusqu’au mont Blanc.

Chamechaude, Dent de Crolles, la Chartreuse vue d’en face. © Jocelyn Chavy

Oui, il est possible de suivre cette ligne de crêtes. Vercors. ©Jocelyn Chavy

Sommet : Roche Saint Michel (1790m)

Dénivelé : 300m

Horaire moyen3h aller-retour pour le premier belvédère, 5h pour l’ensemble.

Point départparking de la Montagne de Lans, juste avant la station de ski (la Sierre). Le sentier part des téléskis des Virets et de la combe des Virets.

Variante : il est possible pour des randonneurs aguerris de suivre la crête (non balisée, et globalement peu tracée) entre le belvédère des cimes et la Roche St-Michel, terrain parfois hasardeux (lapiaz, végétation). Pour ceux qui seraient tentés par un aller-retour au Trou St-Michel (grotte qui a une ouverture en pleine falaise, corde nécessaire), mieux vaut s’y rendre depuis les Ramées (ou le sommet de Roche St-Michel).

Où dormir /manger : café le Pic Saint-Michel au village de Lans-en-Vercors. Auberge des Allières, chalet d’alpage vers le collet du Furon.

Infos : Alpes Isère

Vertige des cimes à Lans. © Jocelyn Chavy

Heu-reux ! © JC

Randonnée sur les crêtes de la Roche Saint-Michel, avec la métropole de Grenoble en toile de fond. ©Jocelyn Chavy

Copy link