La voie normale du mont Blanc déconseillée

Mont Blanc. Au centre gauche on distingue le couloir du Goûter, l'arête Payot est la ligne qui sépare l'ombre de la lumière . ©J. Chavy

En raison de chutes de pierres dans le couloir du Goûter, la Préfecture de Haute-Savoie déconseille la voie normale du mont Blanc. Dès mercredi, la compagnie des guides de Chamonix avait choisi de suspendre toute ascension par la voie du Goûter, une position reprise par les guides de St-Gervais. [Mise à jour] Les voies normales du Cervin, de la Dent du Géant, sont aussi touchées.

Les professionnels de la haute montagne ont été les premiers à tirer la sonnette d’alarme. Le 12 juillet, très tôt, vers trois heures du matin, une importante chute de pierres frappait plusieurs cordées alors que, parties du refuge de Tête Rousse, elles traversaient le couloir du Goûter. La cliente d’une des cordées, dirigée par un guide de Chamonix, a été blessée par cette chute de pierres, « les éclats de très gros blocs« , précise un témoin membre de la compagnie des guides de Chamonix. Dès le 13 juillet la compagnie décide de suspendre toutes les ascensions du mont Blanc par la voie normale, annulant celles prévues jusqu’à nouvel ordre.

La compagnie des guides de St-Gervais lui a emboîté le pas, et la voix de la Préfecture de Haute-Savoie ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué, et sur Twitter, celle-ci affirme qu’ « en raison des conditions climatiques exceptionnelles, l’ascension du Mt-Blanc par voie normale est fortement déconseillée. »

Le couloir du Goûter en conditions sèches, image d’archives ©Petzl

Une période exceptionnellement sèche

Sur Twitter, le maire de Saint-Gervais, J-M.

Copy link