@

Nirmal Purja a gravi son quatorzième et dernier 8000, le Shishapangma, 8027 mètres. Il a commencé par gravir l’Annapurna le 23 avril 2019. Six mois et six jours plus tard, il se tenait au faîte du dernier 8000 qu’il lui restait à gravir, le Shishapangma. Quatorze huit-mille en six mois, et personne, ou presque, ne connaissait Nirmal Purja il y a six mois. Nul doute que cela est unique. Et pas seulement pour le timing. Première partie de cette odyssée signée Nirmal Purja.

Il l’a fait. Contre vent et marées. Contre toute attente. Malgré le manque d’argent et malgré la politique chinoise. Nirmal Purja a gravi son quatorzième et dernier 8000, le Shishapangma, 8027 mètres, comme il l’annoncé ce matin sur les réseaux sociaux. Ce 29 septembre, il aurait atteint le dernier des quatorze 8000 avec son équipe de sherpas :Mingma David Sherpa, Galjen Sherpa et Gesman Tamang‪. On attend la confirmation avec la photo du sommet, mais, en comptant ce Shisha, Nirmal Purja a réussi ce pari dingue : les plus hauts sommets en (beaucoup) moins d’une année : six mois et six jours. Alors oui, ce fut avec oxygène, avec un team qui s’est rodé, et une logistique au service d’un projet un peu fou, le Project Possible 14/7, gravir les quatorze sommets les plus hauts de la planète en un minimum de temps, en l’occurence six mois et quelques. C’est sans doute au prix de quelque(s) concession(s) concernant les « true summits 

Copy link