@

C’est l’histoire d’un photographe-explorateur avant-gardiste, de trois alpinistes de renom et d’un projet fou en Alaska. Le film Au-delà des sommets embarque ses spectateurs grâce à des images à couper le souffle. Renan Ozturk (Meru, The last honey hunters) et Freddie Wilkinson signent un magnifique voyage montagnard et humain. À ne pas rater en salles de cinéma le 15 juin 2022. 

Tout commence par une photographie. Mais pas n’importe laquelle : une photographie prise par Bradford Washburn en 1936, depuis un avion. Une photographie en noir et blanc du parc national de Denali en Alaska, plus précisément des Great Gorges. Brad Washburn, né en 1910 à Cambridge, était un photographe, cartographe, explorateur, alpiniste et spécialiste des montagnes de l’Alaska et ses glaciers. Pionnier de la photographie aérienne, ses images de montagnes (qu’on peut voir dans le film) sont majestueuses ! Il travaillait avec une caméra aérienne grand format Fairchild K-6, utilisant un film en rouleau de 20,32 cm.

Renan Ozturk et Freddie Wilkinson, photographe, alpinistes et metteurs en scène du film Au-delà des sommets (titre original The Sanctity of Space), disent du photographe que “percer les secrets géographiques de ce pays des merveilles naturelles en tant que cartographe, photographe, alpiniste et pilote est devenu sa mission de vie.

Ici, le monde est en noir et blanc,
parfois parsemé de rochés dorés, et c’est tout

Reconnu comme une influence pour un grand nombre de générations, un pionnier dans de nombreux domaines, Brad (et sa photographie) ont fait germer dans le cerveau de Freddie l’idée d’une traversée de Moose’s tooth – sommet très complexe qui domine la Great gorge. Cela donnera le projet The Tooth Traverse.

Tourné sur une période de cinq ans, on suit donc trois alpinistes de renom à la poursuite de l’aventure ultime (Freddie, Renan, et Zack Smith). En parallèle à l’expédition, on en découvre plus à propos de l’aviation, l’alpinisme et la photographie du siècle dernier.

Capture d’écran du film Au-delà des sommets.

Niveau photographie, c’est un chef d’œuvre. Des éléments visuels de haut niveau ! Les metteurs en scène ont eu l’opportunité de documenter ce paysage si particulier d’Alaska depuis les airs, comme Brad presque un siècle plus tôt. De sublimes films d’archives, des photographies noir et blanc grand format, des images cinématographiques du point de vue d’avion et hélicoptères… tous remplis d’histoire. Tout comme les cartographies de montagne d’époque.
Le film offre des plans de nature et de montagnes fascinants, avec une mise en contexte très bien réalisée.

On passe en effet de l’ancien au présent sans problème, entre des montagnes vierges tout juste cartographiées, où tout est encore à définir, aux années 2010 et à l’alpinisme professionnalisé. Les protagonistes s’interrogent d’ailleurs à ce sujet : Qu’est-ce qu’être un grimpeur professionnel au XXIème siècle, avec les enjeux de promotion et d’utilisation de son image pour les sponsors ?

Ils abordent évidemment aussi le rapport au risque, à la mort, aux amis et compagnons de cordées qui les quittent, au partage, au couple… Qu’est-ce qui nous pousse à explorer, à nous dépasser ?

Freddie Wilkinson à Chamonix (2012). ©Ulysse Lefebvre

Renan Oztürk, même lieu, même année. ©Ulysse Lefebvre

J’avais plein d’idées d’ascensions en réserve, et j’en ai fait profiter les gens. J’aime voir ce qu’ils vont faire.
surtout depuis que j’ai atteint un âge où je ne peux plus le faire moi-même

Au-delà des sommets, Renan Ozturk et Freddie Wilkinson, Jupiter Films, sortie le 15 juin 2022.

Voilà donc un film d’expédition, un film d’histoire, un film de dépassement de soi et d’aventure humaine, accompagné d’une qualité technique et esthétique des plus belles. En utilisant leur propre expédition, Renan Ozturk et Freddie Wilkinson partagent des histoires grandioses. L’exploit physique et sportif n’est pas laissé de côté, puisque le fil conducteur reste ltraversée des périlleux sommets de Moose’s Tooth. Bref, à ne pas louper ! En salle le 15 juin 2022.

76 Shares
Copy link