fbpx
@

Chez Hoka, la JAWS mord à pleine dents dans le boueux. Avec son crampon énorme (l’un des plus copieux du marché), le modèle fait merveille en « mud », mais offre une surprise inattendue : il garde une excellente accroche sur roche accidentée et son grip reste plutôt durable, ce qui est rare vu sa souplesse. On déconseillera la toe-box assez volumineuse aux pieds fins, qui regretteront un mesh parfois inconfortable – comme une étrange déconnexion entre métatarses et cou de pied. Juste une impression…

En montée

Oubliez les glissades et poussez à peine, que la JAWS saisit l’obstacle pour s’en faire un marche-pied. Enfin une chaussure qui soutient la grimpe, malgré une sensation limite pataude (pour son poids plume). La résilience fait jubiler et le soulier répond autant qu’il adhère.

En descente

Descendeurs fous, inutile d’avoir une foulée de chamois : ayez d’abord un pied assez moyen à volumineux et vous apprécierez pleinement la protection de cette Hoka. Bien ajustée et au serrage fiable, la chaussure fait oublier son identité de fausse maladroite, pour assurer une protection au top et sans mouvements parasites. Le drop faible peaufine l’envie d’appuyer.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE 212g en taille 42 PRIX PUBLIC : 130€ DROP 3mm

+

Crampon agressif
Nervosité heureuse
Bonne résilience

 

Volume des métatarses
Pliures excessives
Identité à préciser

Copy link