fbpx
@

L’escalade interdite dans les Calanques

 

[MISE À JOUR]. Intolérable. L’escalade, ou l’espace dans lequel elle est pratiquée, a été déclarée interdite dans les Calanques par deux de ses gestionnaires les 8 et 9 juin. Parc National depuis 2012, les Calanques sont le paradis des grimpeurs depuis 120 ans. Le département des Bouches du Rhône et l’ONF ont annoncé la décision d’interdire l’escalade dans les Calanques sur les terrains dont ils ont la gestion, soit les deux tiers des Calanques. Décisions justifiées selon le Département par le déconventionnement des sites sportifs des Calanques par la FFME le 31 décembre dernier. Le Covid n’a fait que retarder la bombe qui vient d’exploser. En l’occurence, l’onde de choc a fait changer l’avis du Département en fin de journée hier mercredi. Sans que des solutions ne soient pour l’instant clairement établies pour pérenniser l’escalade dans les Calanques.

L’escalade est interdite dans les Calanques. Une situation inédite, une catastrophe. Ces décisions iniques résultent de plusieurs facteurs : le désengagement fédéral au niveau national, le parapluie dégainé par le département et l’ONF, gestionnaires des sites « déconventionnés », et, in fine, l’absence de dialogue avec un Parc national censé conseiller et veiller aux arbitrages entre les pratiquants et les gestionnaires des espaces naturels au service du public.
Lundi 8 juin, le sous-directeur des Espaces naturels Départementaux dénonce dans un mail que « le Département ne peut donc plus autoriser depuis le 01 janvier 2020 les personnes pratiquant l’escalade à pénétrer et à exercer cette activité sur ses espaces naturels sensibles. » Dans ce mail que nous avons pu consulter dans son intégralité, M. Willart précise que « le Conseil départemental souhaite rappeler que la convention d’autorisation d’usage de ses terrains en vue de la pratique de l’escalade a été dénoncée par son bénéficiaire, la FFME. Celle-ci a souhaité y mettre un terme de manière prématurée le 31 décembre 2019 ».

Le département des Bouches du Rhône institut donc une règle rétroactive inédite pour interdire l’escalade sur les sites déconventionnés par la FFME …depuis le 1er janvier. Avant de rétropédaler hier soir (voir en fin d’article). L’ONF ayant emboîté le pas du Département, l’interdiction de l’escalade frappe En Vau, le Devenson, Castelviel, une partie de Morgiou (…)

(la suite pour les abonnés)

. . .

Copy link