Votre mot de passe vous sera envoyé.
Millet Trilogy 19

CHAUSSURE SÉCURISANTE ET PROTECTRICE.

+

amorti rassurant

polyvalence des terrains

protection

évolutive

peu réactive

souplesse

durabilité

Conditions du test

Nous avons effectué 300 kilomètres de trail avec ces Supercross aux pieds en Savoie, Auvergne, Pays Basque, avec toutes les météos possibles.

Premières impressions

Il y a le 1er janvier, et le 2 septembre : bonnes résolutions post-orgiaques, ou envie féroce de s’y (re)/mettre pour DE BON. A quoi ? au trail ! Effet UTMB ou pas, on est à l’affut de la chaussure idoine. Compétiteur mais pas encore, débutant mais déjà plus, en perfectionnement mais bientôt. Bref, en un mot comme en 100 : bonne rentrée, soyez Salomon Supercross ! Ou la démocratie qui donne envie. Ces Salomon Supercross se sont avérées être une excellente surprise. Mais donner envie, c’est déjà un très bon point, non ? Ainsi déboule cette Supercross, qui s’adresse à une grande diversité de profils. Un look racé, une géométrie agressive mais un amorti évident, bref Salomon sait séduire. Le crampon est présent, et le chassis stabilise le talon et l’appui. Haute (talon : 29.3mm) mais pas excessivement, ne manque qu’à tester l’enveloppe et le chaussant pour confirmer le désir…d’appuyer. Verdict ?

Sur le terrain : le chaussant

Du pied modéré à large, la Supercross réussit à accueillir une bonne variété de morphologies. Certes, les amateurs de volume au-dessus des orteils retrouveront un léger remember de collectors Salomon (notamment XT Wings : légendaire pour beaucoup de coureurs qui ont débuté avec), mais atténué par un maintien impeccable du laçage. Les bras Sensifit peaufinent l’ensemble pour un résultat très cohérent, limitant les déformations d’une chaussure souple. Attention, modele à ne pas destiner aux compétiteurs aguerris : on n’est pas dans le minimalisme, malgré un poids très raisonnable (310g en 42 2/3), et l’ensemble est aussi accueillant qu’il demeure maléable. Mais la Salomon Supercross joue alors précisément son rôle, rassurante et joueuse à la fois.

Amorti, accroche et polyvalence

La phrase est habituelle… « chaussure polyvalente ». Mais le défi est lui réel ! Comment accrocher dans le parc du coin, protéger entre les pierres, amortir sur des sorties qui s’allongent, et ne pas peser 500g ? La Supercross y apporte une réponse futée et vérifiée. Son crampon est marqué (matière Contagrip Salomon) mais sa géométrie assez modérée pour allonger sur le plat. Passé quelques séances pour assouplir le mesh (au niveau des métatarses), le chaussant bien ajusté (laçage Quicklace) offre en assurance sur les descentes techniques ; pare pierres moulé et pare-boue protègent plutôt efficacement des embûches. Exception faite de quelques zones plus fragiles à la pliure ou l’abrasion (mesh, principalement), la chaussure offre une bonne capacité à durer et surtout : une évolutivité de pratique. Et là, on vous explique.

Polyvalence tout court

Souvent habitués aux modèles très ciblés, pour pratiquants hyper-identifiés, on reste agréablement surpris par l’association que réussit la Salomon Supercross : susciter l’envie, accompagner l’évolution d’une pratique sportive, sans rogner sur la qualité. Vous étiez rétifs au D+, osez le tenter désormais. Vous craigniez de rajouter 30’ ou plus à vos séances, sautez maintenant le pas. C’est la rentrée (encore un peu) : tout est permis 

En descente

Dans un sous-bois trempé* ou sur un single montagneux, à rocaille modérée, la Supercross propose un amorti et un chaussant tout confort – l’accroche en prime. Sécurisante et protectrice, c’est une chaussure qui donne confiance et permet une vraie progression en difficulté. Un appui assez large, qui pourra se préciser avec une montée de gamme. Profil qui réussit à allier agressivité et tranquillité. Sur le plat, on aime son drop roulant et sa semelle efficace, le poids ne se fait pas sentir et la relance est favorisée. Le laçage est ferme, le chaussant relativement précis : la Salomon Supercross sait se faire oublier. Attention toutefois à la durabilité : on note l’usure de l’empeigne et des crampons.

 

* Existe en modèle sans gore-tex, la Salomon Supercross, reprenant les mêmes caractéristiques techniques sans la membrane gore. 110 €

Caractéristiques techniques

POIDS vérifié : 309g (en 42 2/3) PRIX PUBLIC : 130 €. DROP 10mm. STACK (moyenne Ht talon/Ht pointe ) : 24.3 mm. DISTANCE MAX de prédilection : 50 km. S’exprime au mieux sur terrain souple, 25/30 Km. PROFIL COUREUR : débutant complet à passionné en devenir (4x/semaine)