Chaussures Nnormal Kjerag

6.8

C‘est la chaussure que tout le monde attendait avec impatience, dans un mélange d’incrédulité (comment Camper, marque de chaussures de ville, pourrait-elle faire mieux que Salomon, l’ancien sponsor de Kiki ?) et d’envie (il a quand même gagné l’UTMB avec ces chaussures !) La voilà donc à nos pieds et sur les sentiers de montagne. 

PRISE EN MAIN

En les sortant de la boite, on trouve ces Kjerag étonnamment légères. Elles le sont encore plus une fois retiré le papier bourré dedans. Soit 215g en 42, c’est à dire la fourchette basse des chaussures de trail-running. Tout dans cette chaussure transpire le minimalisme : la languette est très fine, la tige également, le pare-pierre aux orteils est réduit au strict minimum et la semelle est presque invisible de profil. On s’apprête bien à chausser une chaussure sans superflu aucun. 

CHAUSSAGE 

Le pied se positionne plutôt bien dans cette Nnormal Kjerag. La languette élastiquée façon chaussette colle bien au coup de pied et appuie dessus de manière homogène, à condition de bien la positionner dès le départ. Les orteils sont bien visibles lorsqu’on les bouge, montrant la finesse de la tige en Matryx (fabriqué en Ardèche !). Cette finesse rappelle certains modèles très légers de la marque suisse On Running. La sensation de légereté est impressionnante. Le laçage est simple et efficace. Pas de chichis, rien que du très classique. 

SUR LE TERRAIN

Nous avons couru un peu moins de 100km avec ces Kjerag, sur des sentiers variés de montagne.
L’amorti est plutôt bon et apporte un rebond et un confort étonnant pour une chaussure si minimaliste. Revers de médaille : la stabilité n’est pas énorme et il faudra avoir le pied sûr pour profiter pleinement du potentiel de cette chaussure exigeante. 

La boite à orteils est plutôt volumineuse, laissant la place au mouvement de vos dix doigts de pied. Si Kilian a remporté l’Ultra trail du Mont-Blanc avec ces chaussures, on doute quand même que le commun des coureurs puisse les utiliser en ultra, tant le confort est limité. L’accroche est plutôt bonne tout comme l’adhérence sur terrain humide ou trempé. 

Côté maintien, c’est bien mais sans excès. La tige descend assez bas et dégage la malléole, laissant une grande liberté de mouvement. Mais le talon n’est pas très rigide et s’il cale bien le pied, ce n’est pas non plus béton. Tant mieux direz-vous, à moins que vous ne recherchiez plus de stabilité en cheville. 

Caractéristiques techniques
PRIX : 180€ DROP : 6mm POIDS : 215g en 42  CONSTRUCTION : Semelle Vibram Litebase Megagrip avec crampons de 3,5mm ; Tige Matryx Jacquard en fils de kevlar et de polyamide enduits ; Mousse de semelle intercalaire Exxpure midsole

Chaussures Nnormal Kjerag
Conclusion
Cette Nnormal Kjerag remplit bien son job de chaussure minimaliste et efficace. Elle conviendra avant tout aux coureurs les plus confirmés, même si les plus novices y trouveront un outil intéressant pour s'envoler l'espace de quelques kilomètres. Passé la courte distance, gare au confort restreint. Il faut surtout retenir que Nnormal (et Camper) ne dévoilent pas un modèle révolutionnaire ou inattendu. Ici, tout est efficace et sans fioritures. La marque de fabrique de Nnormal ?
Technicité
9
Durabilité
5
Poids
8
Prix
5
On aime
Le minimalisme
amorti correct malgré le minimalisme
On aime moins
la stabilité limitée
Le pare-pierre un peu léger
La semelle très très fine
6.8
0 Shares
Copy link