fbpx

L’Association nationale de l’étude de la neige et des avalanches (Anena) a rendu hier son bilan provisoire d’accidents en avalanches dans les massifs français, pour la période 2020/2021 : 39 morts à ce jour depuis le début de la saison neigeuse, en octobre dernier. C’est un chiffre nettement au-delà du nombre moyen de décès en avalanches en France depuis ces 10 dernières années : 27. Précisions, explications et hypothèses avec Fred Jarry, de l’Anena.

Du 1er octobre 2020 au 31 mai 2021, l’Anena a dénombré 29 accidents mortels (i.e. ayant causé au moins 1 décès) et un total de 39 personnes décédées, ceci parmi 134 accidents d’avalanche et 221 personnes emportées recensés. Ce sont 9 morts de plus que la moyenne annuelle française de 30 décès depuis 50 ans (ou depuis la saison 1971/1972), ou encore un bilan provisoire qui occupe déjà le 11ème rang des pires bilans annuels sur la même période. C’est aussi 12 décès de plus que la moyenne annuelle depuis 10 ans (26,7). Ces accidents mortels ont été les plus nombreux en Savoie, puis en Isère, dans les Hautes-Alpes et enfin en Haute-Savoie. Un seul accident mortel faisant une victime est survenu dans les Pyrénées, également dans les Vosges et le Haut-Jura. (…)

La suite pour les abonnés

. . .

Copy link