Votre mot de passe vous sera envoyé.

Tout terrain engagé.

+

Robustesse

Légèreté

Simplicité

Plutôt orientée pieds larges

Prix

Conditions du test

Marches d’approche en terrain accidenté, pierriers + trail à la journée en montagne (+ 1200 dénivelé, 20 km).

Dessus

C’est un fait, le Boa est à la mode aujourd’hui. Impossible de passer à côté : snowboard, ski de rando, et maintenant trail ont leur part. Ce système de fixation conquiert marques et fabricants et relègue l’antédiluvien lacet aux oubliettes. Associé à la marque autrichienne Dachstein, Boa poursuit son développement sur les marchés du trail running et de la randonnée. Au premier abord, on sent qu’on tient un petit condensé de technologie. Aspect minimaliste, rien ne dépasse et la chaussure se tient. Le tout reste léger malgré une bonne impression de solidité. Oubliés les filets qui s’effilochent au moindre accroc, le revêtement extérieur de la « Alpha Boa LC GTX« , également doté d’une membrane GORE-TEX®, est solide sans être rigide. Le bon pare-pierre en bout de pied renforce encore l’aspect robuste de l’ensemble. Lors du test, la chaussure se révèle très performante dans sur les terrains difficiles, et les arêtes acérés des cailloux ne parviennent pas à endommager le textile malgré quelques passages dans les pierriers.

Mais le clou du spectacle reste bien sûr le système de serrage. Au premier abord, et pour les habitués des lacets, le Boa est un peu déconcertant. Finit de tirer un à un sur les lacets, oublié l’art du nœud et du double nœud. On enfile la chaussure comme un chausson et on sert en un tour de main. Comme dans un chausson, on s’y sent tout de suite bien, alors même qu’on aurait pu douter de la qualité et de la force du serrage. Plus besoin de serrer comme un forcené, la chaussure tient l’ensemble du pied, et plutôt bien ! D’ailleurs, les fanatiques du serrage qui ont l’habitude de casser leurs antiques lacets apprécieront : les câbles en Dyneema® et polyester qui font office de lacets ne sont pas prêts de lâcher, et l’ensemble de serrage composé de nylon et Teflon® est fait pour supporter les frottements sur la durée.

Dessous

La semelle extérieure Griptonite Rubber est d’un style classique et efficace. Les crampons adhèrent même aux surfaces les plus raides et le tout ne se déforme pas sous la pression lors de la course. La gomme est assez tendre pour accrocher au rocher et aux dalles, pour une chaussure pensée pour la montagne. Associé avec un revêtement résistant, on sent dès le premier contact que la chaussure est fait pour aller jouer en dehors des sentiers battus sur des terrains techniques. L’amorti, sans être surdimensionné est bien présent et la voute plantaire reste protégée des aspérités du sol pendant la course. La limite se fera sentir sur des longues distances en terrain roulant, où le rebond se fera plus sec. Ce n’est de toute façon pas le terrain de prédilection des « Alpha Boa LC GTX », qui sont résolument orientées montagne, boue, rochers et terrains accidentés. Le système de serrage Boa® Fit permet une grande précision des appuis associé avec un drop de 9 mm qui permet une bonne attaque en avant-pied pour dérouler sa foulée. Un outil de qualité tout-terrain en somme.

Verdict

Une excellente chaussure pour qui veut se faire plaisir sur des terrains engagés. Le compromis poids/robustesse permet de dérouler ses foulées en toute confiance sur des parcours techniques. Le système de serrage, s’il peut décontenancer au premier abord, ajoute une vraie plus-value à l’ensemble, pour un serrage qu’on qualifiera d’harmonieux et précis. En changeant de testeurs, on s’aperçoit que si beaucoup adhèrent au concept dès la première utilisation, d’autres restent des irréductibles du bon vieux lacet. Équipe Boa ou team lacets, la rédaction a déjà choisi. Et vous ?

Caractéristiques techniques

POIDS VERIFIÉ 277 g en taille 43 PRIX PUBLIC : 149,95€  DROP : 9mm DISTANCE DE PREDILECTION : courte à moyene TERRAIN DE PREDILECTION accidenté, technique