@

Les guides de haute montagne Nicolas Jean et Benjamin Védrines ont réussi leur premier challenge du printemps : traverser à skis et en moins de 30 heures le massif des Écrins, du sud au nord. Benjamin nous raconte ici les tenants de cette aventure : imaginer une haute route à skis d’avenir, mais aussi se tester, physiquement et mentalement, pour d’ambitieux projets.

Benjamin Védrines et Nicolas Jean ont encore frappé : les 1er et 2 mars derniers, les deux guides ont traversé le massif des Écrins à skis, du sud au nord, en 28 heures non-stop. 28 heures durant lesquelles ils n’ont vraiment ralenti que 2 heures, dans la nuit et à mi-parcours, au refuge du Pré de la Chaumette. L’itinéraire, long de 106 kilomètres et cumulant 10 000 mètres de dénivelé positif du plan d’eau d’Embrun au sud (lac de Serre Ponçon) au village de La Grave au nord, a été imaginé par Védrines : « de l’esthétisme, des beaux lieux, de beaux vallons et des passages singuliers », décrit-il.

Côté foule, personne : hormis deux amis croisés à la Chaumette et venus les ravitailler, Védrines et Jean seront restés seuls tout au long du raid. Ils ont néanmoins pu profiter, parfois, de quelques traces : « nous avons dû tracer la moitié du parcours environ », indique Benjamin. Une aide relative pour réaliser l’intégralité de cette traversée, dont la dimension « sportive » était souhaitée par les protagonistes : « nous avions l’objectif de réussir ce raid

Copy link