@

 

O

n l’a vu en décembre dernier au Brésil, flotter devant le Pain de Sucre de Rio de Janeiro. En septembre, il s’offrait l’aller-retour entre Tour Eiffel et Chaillot. En juillet, il paradait au-dessus du peloton du Tour de France qui passait dans son village du Reposoir. Dans ses montagnes des Aravis, Nathan avait aussi relié la pointe d’Areu à la tête de la Forclaz en janvier 2021.

Bref, le Haut-Savoyard pose la sangle de sa highline un peu partout. Il intègre ainsi le cercle très restreint de ceux qui vivent de cette discipline. S’il codétient toujours le record de la plus longue traversée sur une highline (1662 mètres dans le cirque de Navacelles en 2017), là n’est guère sa motivation principale. Pas plus que le free solo. L’esthétique prend le pas dans sa démarche. Pour preuve : il collabore actuellement avec le chorégraphe Rachid Ouramdane dans le spectacle in situ Corps extrêmes.

Relier art et sports extrêmes ? Voilà sûrement la plus belle traversée de Nathan Paulin.

Âge : 27 ans
Pays : France

0 Shares
Copy link