Votre mot de passe vous sera envoyé.

Un DVA sérieux, complet et personnalisable via l’application

+

Complet
Personnalisable
Mode multivictimes évolué

Prix

Présentation

On ne présente plus Black Diamond qui a investi le segment neige et ski de rando depuis longtemps, d’abord avec sa gamme de skis rando freeride et maintenant avec ses produits Détecteur de Victime d’Avalanche (DVA), et bien sûr sonde et pelle. Les DVA Black Diamond sont en réalité des DVA Pieps rebadgés : l’opération date de 2012, quand l’américain a racheté l’autrichien Pieps. Avec le Black Diamond Guide BT nous avons donc testé l’équivalent du Pieps Pro BT, les deux modèles haut de gamme ne se différenciant a priori que par une couleur externe, bleu pour l’un, jaune pour l’autre.

Conditions du test

Six jours en ski de randonnée dont un raid de trois jours dans les Écrins. Et une journée au bureau pour dépatouiller les subtilités de l’application Pieps.

Prise en main

Elle est excellente ! L’ergonomie générale – nous passerons au software plus tard – est agréable : un bouton permet de bloquer l’appareil en position Off, Send, ou Search. Aucun risque de s’éteindre intempestivement. La petite pochette rigide va bien, le DVA est sécurisé par une cordelette kevlar et on a apprécié le confort du harnais, qui grosso modo positionne le DVA sur les côtes à gauche. Le DVA est doté de trois antennes, d’une portée circulaire de 60 mètres, il est doté de fonction de marquage en cas d’ensevelissements multiples (nous y reviendrons). Le Guide BT est surtout, comme le « bt » l’indique, doté du Bluetooth, non pas pour une gestion du secours par le Smartphone mais bien une gestion complète des réglages (et des mises à jours logiciel) via l’application … Pieps (iOS/Android). Avec des choix de mode de recherche, de batterie, etc, à faire avant la sortie.

L’application Pieps

Après avoir un peu bataillé pour mettre en marche le Bluetooth sur le Guide BT, le DVA se connecte sur l’application Pieps. Celle-ci nous avait été détaillée par Pieps au salon ISPO, avec notamment l’argument du « groupe check » puisqu’une fois celui-ci fait avec le DVA, l’app permet de checker l’état de chaque DVA détecté en bluetooth. Nous avons par la suite fouillé dans l’appli sur notre smartphone pour voir que celle-ci permet de changer logiciellement des fonctions très importantes, et pas seulement le choix des batteries, alkaline ou lithium, ou la version du software. Ce qui veut dire qu’un DVA Guide BT dont on ne checke pas les modes via l’appli serait sous-utilisé. Voyons donc ces fonctionnalités.

Sur le terrain

Sur le terrain, une recherche peut être entreprise dès que le mode Search est activé. Mais le Guide BT propose la fameuse fonction Auto Revert Search to Send : celle-ci permet de basculer son DVA du mode recherche au mode émission après un laps de temps déterminé (de 60, 90, 120 secondes). En cas de deuxième coulée, et de suraccident concernant le porteur du Guide BT en mode recherche, le DVA repasse en mode émetteur. Mieux, cela ne se produit que si l’appareil est immobile, comme nous l’avons vérifié. Si vous restez 30 secondes à hésiter au même endroit avec un Auto Revert mode activé à 60 secondes, il ne se passera rien si vous bougez au bout de ces 30 secondes. Sécurité supplémentaire, un signal sonore et visuel vous avertit si le DVA switche. À titre personnel, on ne voit pas pourquoi cette fonction est désactivée par défaut dans les réglages d’usine. Autre fonctionnalité activable par l’appli : en mode Search, le DVA vibre dès qu’il capte le premier signal, ce qui permet de se concentrer visuellement sur des indices plutôt que d’être les yeux rivés sur l’écran du DVA. Autre fonctionnalité personnalisable via l’appli : le rayon de marquage (Mark range) pour marquer les victimes : de 5m par défaut il peut être de 20 m ou « Max » (60m ?).

Le choix du scan

Venons-en à l’une des fonctions personnalisables les plus importantes : le choix du scan (donc la manière dont le DVA scanne les alentours pour détecter la ou les victimes). Deux choix sont possibles : par défaut, le mode scan Regular. Ou le mode scan Detailed. Le scan Regular donne une vision d’ensemble de l’avalanche en indiquant le nombre de victimes dans tel et tel rayon. Alors que le ode scan Detailed donne à la fois la direction et la distance pour chaque victime tout en permettant de choisir quelle victime sortir en premier, celle dont le signal est le plus fort. En appuyant sur le bouton Mark (le petit drapeau) on passe à la victime suivante. À chaque fois la victime « choisie » sera encerclée d’un logo pour mieux l’identifier. Ce mode est complexe et nécessite clairement de l’entraînement par contre il est évident qu’il est plus efficace pour une recherche multi-victimes.

Conclusion

De manière générale, le Black Diamond Guide BT concentre tout le savoir-faire autrichien en matière de DVA (il y a même un inclinomètre, si vous ne voulez pas dépasser les 30° fatidiques en risque 3 !). Ceci n’est donc pas un appareil plug-and-play, d’où son tarif, car même si les boutons sont gros et peu nombreux, le fonctionnement du DVA nécessite un vrai apprentissage. Ce qui n’est pas un inconvénient, bien au contraire. À ceci près que les choix « par défaut » paramétrables dans l’application sont des « moins-disants ». Une fois changé le DVA d’usine en Formule 1, ces choix impliquent des fonctionnalités fort utiles que l’on se doit de gérer en amont de la sortie.

PRIX PUBLIC : 400€

POIDS : 196g (sans harnais)

Fonctionne 400h avec 3 piles AAA.

Démonstration rapide du DVA Black Diamond Guide BT (sans la méthode en croix, hein). ©JC