fbpx

Pour faire durer son matériel de montagne, il est nécessaire d’en prendre soin. Oui mais comment ? À l’approche de la saison hivernale, on vous détaille les trois étapes à suivre avant de mettre au placard les chaussures d’approche, combinaisons néoprènes, et cordes qui ne ressortiront pas avant le printemps.

Après une sortie en montagne, il y a deux écoles. D’un côté, les consciencieux défont leur sac et rangent leur matériel : chaque chose à sa place et une place pour chaque chose. De l’autre, les astucieux ne sortent du sac que ce qu’ils estiment nécessaire : le thermos qui pourrait moisir, les fringues sales à passer en machine. Économes dans l’effort et dotés d’un esprit malin, ils laissent par contre le bout de fromage emballé dans de l’alu qui devrait bien tenir jusqu’à la prochaine fois. Nous oublions volontairement la troisième école, celle des efficaces qui vident immédiatement leur sac à dos dans le coffre de leur voiture…

Quelle que soit son école, celle-ci révèle une habitude sensée : à un moment ou un autre, il peut être utile de sortir ses affaires du sac. Notamment si on veut en prendre soin. L’intersaison apparaît comme un moment opportun pour effectuer un entretien global de l’équipement que l’on s’apprête à mettre au placard ; en l’occurence, les chaussures de randonnée, combinaisons néoprène, chaussons d’escalade et autres accessoires de l’été.  Petit guide de l’entretien du matériel estival en trois étapes d’après les conseils de Christophe Bouchet, cordonnier de montagne au Chausse Montagne à Grenoble, Edouard Bouvet, BE Escalade/Canyon, fondateur de Canyon 38 qui propose des sorties canyoning, escalade et via ferrata en Isère, et Jessy Pivier, guide de haute montagne et vendeur Au Vieux Campeur d’Albertville.

Nettoyer, vérifier, réparer, vous saurez tout pour prendre soin de vos EPI (et ce qu’est un EPI). 

(…) La suite pour les abonnés

. . .

Copy link