@

MISE À JOUR du 28/09/19 : Nirmal Purja, , vient de réussir son douzième sommet et son treizième de 8000 mètres en six mois et quatre jours, avec l’ascension du Cho Oyu, 8201m et du Manaslu 8163m. Un pari insensé pour ce Népalais ancien soldat des Forces Spéciales britanniques, pari qu’il est pourtant en train de gagner. Il ne manque plus que le Shishapangma à Nirmal Purja pour rentrer dans l’Histoire, avec une bouteille d’oxygène certes, mais quand même : boucler les quatorze sommets les plus hauts de la planète en moins d’une année. Explications.

L’homme est un phénomène. Son nom est Nirmal Purja, alias Nims Dai (Dai est une appellation familière au Népal, traduisible par « garçon » ou « gars »). En 2017, Nims boucle l’Everest, le Lhoste et le Makalu en 5 jours. En 2019, il se lance dans un défi total. Tout a commencé il y a six mois. Le projet s’appelle Project Possible 14/7, c’est-à-dire gravir les 14×8000 en 7 mois. Là où le précédent record était de …sept annnées. Avec oxygène, il reste – quand même – du boulot. Autant dire que pour finir au faîte du Cho Oyu ce 23 septembre, Nirmal Purja n’a pas chômé – l’hélico non plus. Loin s’en faut. Être en forme. Tracer des sommets avec ses potes sherpas quand les autres ne veulent pas y aller – ou attendent que lui, l’himalayiste pressé, se dévoue. Sauver des hommes en perdition quand c’est possible. Sauter dans un hélico

Copy link