@

Abus sexuels à la FFME : tolérance zéro selon Pierre You

Quatre plaintes pour « abus sexuels » sont actuellement instruites par la justice au sein de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade. La FFME reconnaît ces cas concernant quatre encadrants qui ont tous été mis à l’écart. Dans le contexte actuel, cela suffit-il ? Nous avons posé la question à Pierre You, son président, ainsi qu’à Yannick Vallençant, président du SIM et sa cellule Sport Écoute, partenaire -très récent- de la FFME.

Le patinage, l’équitation, le ski… plusieurs fédérations sont touchées à des degrés divers par des scandales, où des victimes ont non seulement été harcelées, abusées sexuellement mais dont les abus ont été niés et/ou impunis. Joint par téléphone, le président de la FFME, Pierre You, réaffirme l’intransigeance de sa fédération : « Si on est au courant de choses, on agit. C’est la tolérance zéro. Il n’y a pas d’omerta.  » Encore faut-il être au courant, et c’est là que le bât blesse. Les quatre entraîneurs accusés d’abus sexuels aujourd’hui le sont pour des faits « qui remontent à plus de six ans ». Mais alors, qu’a fait à ce moment là la fédération pour agir ?

Si Pierre You affirme que « ces quatre entraîneurs ne sont plus aujourd’hui en contact avec des enfants au sein de la fédération », suite à une procédure d’éloignement, il poursuit de manière moins catégorique : « après, qu’est ce qu’il va se passer demain… » Cette fin de phrase en forme de points de

Copy link