fbpx
@

Prise en main

C’est un ski lourd, dominant, il faut être dessus, skier vite et si possible avec un certain supplément de muscles et de jus pour arriver à le déformer. Pour autant, ce Blizzard Bonafide 97 est beaucoup plus cohérent que le Brahma 88.

Notre avis

Un gabarit puissant est capable d’en tirer la substantifique moelle de ce Blizzard Bonafide 97. C’est un ski très accrocheur avec un passage de carres à carres qui prend un peu de temps avec 97 millimètres sous le pied mais une fois qu’il est sur l’appui coupé, on peut tout lâcher : il tient fortement sur le dur, on peut prendre des angulations très poussées. Sauf qu’avec le rayon qu’il a, on se retrouve vite dans le rouge, ça accélère très fort et il faut avoir les moyens de juguler ou du moins, de maitriser cette allure. Diminuer le rayon n’est franchement pas facile. Augmenter, on peut toujours… Quand on tente de réduire le virage, le Blizzard Bonafide 97 devient instable, la spatule se dérobe un peu, il perd de sa fluidité.

L’une des caractéristiques de ce Blizzard Bonafide 97, c’est son niveau sonore : il fait beaucoup de bruit sur la neige dure, l’avant vibre, il résonne. On se demande un peu ce qu’il y a dans la structure…

Sur piste, on l’a déjà signalé, il permet de filer à grande allure sur de grands rayons que l’on peut amorcer en glissé et en coupé ou carrément d’emblée sur la carre : ce sont des effets directionnels très faciles à trouver. On l’a skié en attitude relevée dans le raide, plutôt en dérapé, il reste facile et la spatule ne prend pas de manière impromptue. Par contre, il a un talon très puissant. Ça se sent sur piste mais surtout en hors-piste dans les bosses. Dès que l’on se retrouve en arrière, on subit un peu, il faut revenir devant, le ski jette…

Le Blizzard Bonafide 97 peut vraiment être sous vireur, il faut être capable de gérer cette caractéristique, de se rééquilibrer, de revenir devant. C’est un ski qui renvoie beaucoup dans les jambes, la structure est raide et propose peu de filtration. Sur toutes les parties gelées avec de petites boules glacées, en trafolée, c’est très pénible (et encore, on ne publie pas ici ce que les testeurs ont employé comme mot…). C’est un ski tendu qui est fait pour aller très vite, en dessous d’une certaine vitesse, on doit s’adapter à lui.

La spatule fait plutôt bien le job, elle déjauge rapidement, son pivot est correct. On a vu des skis qui tournaient plus facilement mais c’est acceptable. Ce n’est en tout cas pas le ski pour évoluer en foret, pour virer court. Il lui faut du temps. C’est un ski qui a du jus mais qu’il faut savoir amadouer, dompter, il faut être proactif dessus. Il fatigue. Si on n’a pas le gabarit et le bagage technique, on arrive au bout du run rincé. Il faut vraiment éviter la neige dure irrégulière avec lui. Quand c’est régulier, on arrive encore à trouver de la fluidité à condition de foncer, sinon ça tape.

Caractéristiques techniques

COTES : 137-97-119 POIDS SKI NU : 2330g le ski en taille 177cm PRIX : 699,99€ CONSTRUCTION : Noyau hybride bois / Carbone / titanal RAYON : 17m en 177cm. TAILLES DISPO : 165cm – 171cm – 177cm – 183cm – 189cm

+

Ski puissant

 

N’aime pas les neiges dures irrégulières

Copy link