@

Je dois dire que ce chourum Olympique m’a attiré comme un aimant, moi qui aime tant le Dévoluy, ce massif dolo-mythique si envoûtant. Comme d’autres objectifs du Dévoluy, et à l’opposé des paisibles vallons classiques du massif, cette course se mérite, c’est un véritable combiné d’alpinisme et de ski. Ce qu’on appelle ski-alpinisme, d’ailleurs. Récit et mode d’emploi.

Un ski en appui précaire, j’essaie de glisser l’autre entre deux bouts de rocher qui affleurent. L’équilibre retrouvé, les cuisses ont fumé autant que le cerveau. Glissé sous la bretelle quelques minutes plus tôt, un de mes piolets planté dans la neige béton m’a tiré de ce mauvais pas. Le piolet m’a permis de ne pas me tenir uniquement sur la jambe amont : trois mètres concaves au-dessus du petit goulet qui défend la sortie du versant sud-est du Grand Ferrand, 2758 m. Je me maudis intérieurement : pourquoi n’ai-je pas prêté plus d’attention au topo de cette voie normale de descente ? Car près la montée piolets en main par le Chourum Olympique et le versant Est du Petit Ferrand, il s’agit de descendre de son grand voisin.

Arrivée sous le Pas La Cloche (à gauche), où l’on passe à la descente. A droite la face Est du Petit Ferrand où l’on devine le porche du premier Chourum. ©Jocelyn Chavy

A l’entrée du Chourum Olympique. ©Jocelyn Chavy

Au-dessus du « cratère » du Chourum Olympique, dans la pente avant les arches. ©Jocelyn Chavy

©JC

Combien de fois a-t-on déjà écrit, sur Alpine Mag et ailleurs, qu’il fallait étudier la descente d’un sommet et pas seulement la montée ? Visiblement, ce n’est pas encore assez. Mais suffisamment pour attirer votre attention sur e caractère particulier du Chouroum Olympique, incroyable itinéraire de ski-alpinisme en Dévoluy. Du ski-alpinisme, c’est-à-dire une activité qui nécessite de solides bases en ski… et en alpinisme. On ne parle donc pas ici de la version compétition de l’expression, compétition qui devraient plutôt s’appeler « ski de montagne ». Non, le Chouroum, ce n’est pas du ski de randonnée. Il faut bien deux piolets à la montée, qui vaut pas loin de AD, avec un passage mixte les skis sur le sac dans le Chouroum proprement dit. Et une demi-longueur en glace aisée, mais en glace quand même, sous les arches interferrantes. Ces arches forment une cavité spectaculaire, que le skieur-alpiniste remonte éberlué. 

Le chourum, ce n’est pas du ski de rando. Mais du ski-alpinisme.

Le Dévoluy en majesté. Skieurs sur la vire entourant le Chourum. ©Jocelyn Chavy

Passages techniques sous les Arches Interferrantes ©JC

Dévoluy, royaume de pierres ©Jocelyn Chavy

Dans la raide pente de sortie au-dessus des arches interferrantes. ©JC

Cette remontée du chourum Olympique est d’une beauté à couper le souffle. Le chouroum Olympique proprement dit permet de se faufiler dan un boyau à travers le calcaire jusqu’à la vire suspendue. D’où l’on s’élève, miraculeusement, au-dessus du « cratère » du chourum. La pente se raidit pour entrer dans le second boyau, sensiblement plus soutenu, celui des arches interferrantes, où la glace ralentit les cordées. L’oeil se perd dans cette cathédrale dévoluarde, sous les ogives de sédiments empilés comme prêts à s’écrouler, un univers hors du commun, avec ou sans skis. Difficile de ne pas avoir envie de rester sous ces voûtes préhistoriques, de goûter encore à cette architecture chaotique quoique élégante, cette géométrie sacrée du Dévoluy. Il faut aller au sommet du Petit Ferrand, relié au Grand par une arête débonnaire. La suite ne l’est pas forcément. 

Dans la descente du sommet du Grand Ferrand. ©JC

Il y a les aficionados de la pente, ceux pour qui le ski se déguste avec ce mouvement du buste dans le vide, le vol de secondes à la gravité, pour parcourir les Chourums à la descente, skis au pieds. Pour cela il faudra beaucoup de neige, et se rappeler que dans cette face Est, elle chauffe beaucoup. Pour les skieurs normaux, quoique alpinistes, le retour se fera donc par la voie normale du Grand Ferrand. Une désescalade mixte plutôt aisée sur le papier, qu’il faut négocier avec les skis sur le dos et les chaussures de ski – et surtout les crampons que l’on a gardé aux pieds. Ensuite, la pente initiale de la face SE affiche 40° max, mais une exposition certaine au-dessus d’une petite barre. De quoi se rappeler de mieux lire les topos de descente… même après une ascension magique comme seul le Dévoluy peut en offrir. Une tranche de ski et d’alpinisme d’une beauté éblouissante.

Désescalade sous le sommet. ©JC

Ski plaisir dans la descente du Pas la Cloche, qui permet une belle boucle ©JC

Dans la traversée à skis entre la face SE du Grand Ferrand et le Pas la Cloche. ©JC

Dévoluy, Grand Ferrand, 2258m, voie du Chourum Olympique par la face Est du Petit Ferrand.
Montée : AD. Descente : voie normale du Grand Ferrand, désescalade puis 4.1 (40° max)

 

Accès Depuis le Grand Villard (parking).

Montée Approche assez longue, départ nocturne indispensable, la face Est chauffe vite et les chutes de pierre sont fréquentes. Chourum Olympique (premier boyau) : 45/50° avec la présence éventuelle d’un mur mixte court mais raide. Spit en place paraît-il. Deuxième chourum : passage en glace fréquent, 50/55°. Sortie en neige. Pour l’assurage, coinceurs éventuels selon niveau de la cordée. Privilégier la semaine en raison de la possible surfréquentation de l’itinéraire le weekend.

Descente Corde utile pour la désescalade de l’arête SE du Grand Ferrand, court passage en II/III en descente. On chausse les skis à l’angle de la facette Sud, pour descendre environ 150 et passer la barre inférieure qui ceinture le sommet. L’option crampons est à penser si neige dure. Ensuite, deux possibilités : soit descendre par le vallon de Girier. Soit rester main gauche et par une remontée (peaux préférables, ou à pied) gagner le Pas la Cloche, grande brèche spectaculaire sur l’échine Est du Grand Ferrand. Du pas la Cloche descendre versant nord pour retrouver l’itinéraire de montée.

Matériel
Corde (30m) , crampons, deux piolets, une ou deux broches plutôt courtes, quelques sangles et mousquetons. Triptyque DVA pelle sonde. Casque, bien sûr.

766 Shares
Copy link