Le doigt de Dieu Yvan Estienne, Pierre Petit, Laurent Cistac

Dans l’histoire de l’alpinisme, la Meije occupe une place particulière : ce fut le dernier sommet majeur des Alpes à être gravi par une cordée, qui plus est, française. C’est Pierre Gaspard qui réalise la première ascension de La Meije le 16 août 1877 avec son fils et Emmanuel Boileau de Castelnau. Elle suit l’arête du promontoire, qui deviendra la voie « normale ». Ainsi, malgré la toute-puissance de cette montagne, quelques hommes ont su trouver un itinéraire pour la surmonter. C’est cela l’idée du sublime, l’association de deux sentiments, celui de la crainte et de la puissance.