Escalade : Seb Bouin annonce la réussite de la voie la plus dure d’Amérique, Supreme Jumbo Love, 9b+

C’est une voie qui a fait date : établie en 2008 par Chris Sharma, Jumbo Love était la voie la plus dure d’Amérique. Le 1er novembre, le français Seb Bouin y ajouté un départ direct long de 20 mètres, portant cette voie à 70 m. au total, ce qui en fait au passage la voie la plus dure du continent, en annonçant 9b+ pour cet enchaînement hors du commun.

Quand Seb Bouin a annoncé, il y a une semaine, avoir enchaîné la mythique Jumbo Love à Clark Mountain, États-Unis, nul ne se doutait que le frenchie n’allait pas se satisfaire de cette belle réussite, une voie cotée 9b enchaînée par Chris Sharma en 2008. Bouin, l’un des meilleurs falaisistes du monde, se place dans la belle (et rare) lignée des français qui donnent le la aux américains, comme Jean-Baptiste Tribout en 1986 qui avait établi la voie la plus dure des USA avec To Bolt or not to be le premier 5.14a ou 8b+ à l’époque. Inspiré par le monstre dévers de Clark Mountain, Seb Bouin a ajouté un départ direct à Jumbo Love, un 9a de 20 mètres avant de grimper Jumbo Love proprement dite. Sans savoir, jusqu’à peu, s’il avait une chance de grimper le tout.

Seb Bouin, Supreme Jumbo Love, 9b+ ©Clarisse Bompard

Seb Bouin, Supreme Jumbo Love, 9b+ ©Clarisse Bompard

Supreme Jumbo Love, 9b+

Le mardi 1er novembre, Sébastien Bouin a effectué la première ascension du projet de longue date, ce départ direct de Jumbo Love, en le baptisant Suprême Jumbo Love. Le départ direct de Jumbo Love a été tenté pour la première fois par Chris Sharma en 2010, après son ascension de la ligne originale en 2008. La variante directe ajoute environ 20m de 9a, avant de rejoindre la ligne originale de Jumbo Love.
Selon Seb, cette nouvelle ligne vaut 9b+ et devient ainsi l’escalade la plus difficile des Amériques. Lors du travail de la voie, Seb a également eu le plaisir d’être en compagnie de Randy Leavitt, visionnaire et équipeur de la voie d’origine, alors qu’il était en train d’effectuer un essai.

Seb Bouin dans Jumbo Love ©Clarisse Bompard

Seb Bouin avec Randy Leavitt ©Clarisse Bompard

Après DNA 9c au printemps, Seb Bouin conclut (?) cette année 2022 par Supreme Jumbo Love, 9b+

« Il y avait beaucoup d’amour pour l’escalade, l’endroit, les gens autour, et ce désert. Cette voie et cet endroit sont dans mon esprit depuis que j’ai commencé à grimper. Terminer ce voyage en envoyant le départ direct ne pouvait pas être plus parfait. L’effort est vraiment long, ajoutant 20 mètres d’escalade dure avant le crux de Jumbo Love. Suivi de la deuxième partie de Jumbo Love qui est vraiment physique.. La cerise sur le gâteau est la dernière dalle de 20m. Une dalle délicate où il faut savoir ce que l’on fait.
J’ai failli tomber sur la dalle… et je l’avais déjà fait deux fois auparavant. Mais cette fois-ci, j’étais vraiment fatigué de tout le parcours direct. La voie fait environ 70m et la partie la plus difficile de cette voie est de tout combiner » explique Seb Bouin.

Nul doute que cette réussite exceptionnelle marquera les esprits des deux côtés de l’Atlantique. Et donnera peut-être aux meilleurs grimpeurs du monde de tenter la fameuse voie de Seb Bouin au Verdon, DNA, 9c, réussie ce printemps 2022, décidément une grande année pour Seb Bouin.

736 Shares
Copy link