@

Envie de grimper au frais et sans la foule ? Le grand Oisans sauvage cher à Samivel ne se limite pas aux hautes cimes des Écrins. Si vous aimez grimper en falaise à la fraîche, le Valbonnais, qui n’est autre que la partie occidentale de l’Oisans versant isérois, recèle quelques bijoux en matière d’escalade. Avec du rocher exotique : schistes, quartzite, et comme ici à la Chalp près du col d’Ornon, gneiss et basalte sur les falaises de Chantelouve ! À plus de mille mètres d’altitude, il y en a pour tous les goûts : du 6, du 7 et 8 à la Chalp, des grandes voies faciles en 4 et 5 à Chantelouve. 

L‘Oisans sauvage : dans cette partie sauvage traversée par le col d’Ornon se nichent quelques belles falaises, des spots parfaits pour l’été – indien ou non. Après les grandes voies de Chantelouve, puis le site sportif du même nom, un troisième secteur, la Chalp, complète un bel ensemble de voies de tous niveaux dans ces montagnes oubliées et pourtant magnifiques, en Isère.

La dalle de Chantelouve : sous ce nom générique on dénombre en fait deux secteurs distincts. Le premier fut défrichée il y a fort longtemps, par des grimpeurs attirés par la cascade qui coule au centre de cette grande giclée de dalles. La grande voie Histoire d’eau attira les premières générations de grimpeurs, avec son beau gneiss et son ambiance fraîche. Au soleil le matin, à l’ombre l’après-midi, de l’eau et une tranquilité quasi absolue pour 300 mètres en 5/5+ max, voilà qui peut plaire à beaucoup de grimpeurs !

Dans les années 80, les premiers à fréquenter les lieux furent des glaciairistes en plein mois de janvier, qui réussirent à gravir la coulée de glace illuminée par le soleil levant. Aujourd’hui, le secteur de la grande dalle de Chantelouve s’est étoffé : quatre grandes voies entre 220 et 300 mètres pour environ 8 longueurs, dans le 5ème degré, et même plus simple avec Alice, 300 m, 5c max, peu soutenue, 4c obligé, la « GV » la plus facile du coin. Ce secteur est classé Terrain d’Aventure.

 

Chantelouve, dans la proue de Papy Louis, 6c. © Jocelyn Chavy

La Chalp, sur la route du col d’Ornon. © JC

Ami grimpeur, mate ce travail du pied, talon haut. Édouard Bouvet dans Plus la peine de frimer, 7c+ © JC

Les secteurs de Chantelouve et de la Chalp proposent tous les niveaux, du 4 au 8

Outre ce premier secteur historique de Chantelouve, un nouveau secteur a été développé à droite. « En 2009, un accord avec la commune a permis d’équiper le nouveau site sportif géré avec le soutien du Département de l’Isère : 17 voies d’une à quatre longueurs en dalles à réglettes, plus 3 voies plus raides » comme l’explique l’indispensable topo fédéral FFME, Ze Topo. On remercie d’office l’implication des locaux, et des principaux équipeurs, Pascal Huss, Arnaud Becker, Enguerran Faure et Hervé Galley. Mais l’escalade à Chantelouve ne se limite pas au 4, au 5 ou au 6ème degré… ni aux dalles de Chantelouve !

Haute d’une vingtaine de mètres, la falaise de la Chalp est une barre rocheuse proche du hameau du même nom, bien à gauche de la dalle de Chantelouve. Une quarantaine de voies dans un style radicalement différent s’offre à vous… ou pas : malgré quelques bijoux à partir de 5c jusqu’au 6c, une majorité de voies tape dans le 7ème degré bien assaisonné. À la fin des années 80, Cyril Le Ménestrel, cousin des frères surdoués de l’escalade Marc et Antoine, a commencé à développer le site de la Chalp, dormant sur place dans une cabane. Ensuite, des grimpeurs comme le guide François Bardinet se sont investis ici. La Chalp propose une escalade exigeante, souvent dévers : résistance, pas de bloc, jeux d’équilibre sur des petites prises de pied… Le tout sur un rocher étonnant, entre basalte et gneiss. 

De couleur noire à droite, le rocher devient gris et jaune avec de grandes coulées bleu à gauche. Exotique, on vous dit. Et exigeant : même le 5c d’échauffe Perrier et Beaujolais vous chauffera les bras. Pour les grimpeurs les plus pointus, les voies au centre telles que Plus la peine de frimer 7c+ ou Idée fixe 8a+ sont les musts du lieu, dans un style de grimpe sur règlettes en dévers. Sans doute certains préféreront encore plus la partie gauche de la Chalp, où se nichent au-dessus d’une vire aérienne (et au-dessus des chèvres qui s’y baladent) des pépites telles que Le discours de la méthode 7c, Grain de poussière, 7c, ou Testament Graffiti, 7c+.

De quoi s’occuper cet automne, quand la fraîcheur permettra d’arquer ces (petites) prises !

Découverte de l’escalade à Chantelouve.  © JC

La Chalp, sur les réglettes exigeantes de Plus la peine de frimer, 7c+ © JC

Bacs salvateurs, sortie de Testament graffiti, 7c+, secteur de gauche à la Chalp.  © JC

Escalade à Chantelouve et à la Chalp (Isère)

Secteurs : 1. La Chalp, falaise de 15 à 25 mètres, niveau de 5c à 8a+, majorité entre 6c et 8a. 2. Dalle de Chantelouve, 200 à 300 mètres, grandes voies en 5c max, à partir de 4c obligé. 3. Chantelouve, falaise école, voies d’une longueur de 3b à 6a, grandes voies (4 longueurs) de 4c à 6a+.

Accès : depuis Grenoble, route du col d’Ornon. Depuis la RD1091 direction Bourg d’Oisans, prendre à droite la route du col d’Ornon, dépasser celui-ci. Pour la falaise de la Chalp, comme pour les voies des dalles de Chantelouve, se garer sur le grand parking après Chantelouve et avant le hameau de la Chalp. Espace pique-nique et toilettes. A pied, selon les secteurs, entre 10 et 15 minutes de marche, un peu plus pour la grande dalle.

Accès secteurs :

Pour la falaise de la Chalp, prendre un sentier à gauche en direction de la barre rocheuse évidente à gauche. Pour les différentes dalles de Chantelouve, prendre un sentier à droite, qui mène à un ravin plein de blocs sous la grande dalle. Deux solutions, soit monter par la crête morainique à droite du ravin pour accéder à la grande dalle (grandes voies de 300 m) et aux voies de gauche du site école. Soit monter en oblique à droite pour rejoindre la partie droite du site école.

Matériel : corde de 60m pour la Chalp suffisante, 70 m. conseillée. Pour le site école de Chantelouve, 70 mètres conseillée. Pour les grandes voies, 2X50 mètres pour la grande dalle. Pour les « petites » grandes voies, descente en rappel possible avec 70 m (ça passe avec 2×35 m). Casque conseillés pour tous les secteurs.

Topo : Escalade Isère, Ze Topo, tome 2, Vercors, Belledonne, Oisans, Valbonnais, Matheysine, Trièves. 
Édition CT38 FFME.

Où dormir /manger : au col d’Ornon, gîte restaurant le Chantelouve. Bar restaurant le Village à Chantepérier. Tous commerces au Bourg d’Oisans ou à la Mure.

Infos : Alpes Isère

Encadrement :

Bureau des Guides Mont Aiguille et Matheysine

Bureau des guides de Grenoble 

Bureau des Guides de l’Oisans

Carte postale du début XXème, le coin n’a pas beaucoup changé. © JC

III sup pour les chèvres sur la vire du secteur de gauche à la Chalp ! © JC

235 Shares
Copy link