@

Arc’Teryx aurait-il découvert les vertus de l’amorti ? Même si cette Norvan LD 3 n’est pas la chaussure la plus amortie du marché, il faut reconnaitre que pour des longues distances et pour un usage en terrain technique, cette nouveauté présente un excellent mix entre filtration et précision.

C’est une belle surprise qui tranche par rapport aux autres produits de la marque – Norvan SL 2 et Norvan VT 2 – très proches du sol, inspirés sans doute de la philosophie Salomon (les deux marques appartiennent au même groupe chinois).

 

Une foulée enthousiasmante

L’Arc’Teryx Norvan LD 3 permet d’accumuler les kilomètres sans être un coureur obligatoirement » fore foot » (*). Les petites erreurs de placement n’ont pas de conséquences en termes d’amorti. La chaussure compense sans être trop molle. On conserve un bon contact avec le terrain, notamment dans les passages techniques tout en ayant l’assurance de ne pas trop se faire chahuter.

Elle n’est pas une chaussure inerte, on n’a pas besoin de constamment la relancer, elle offre un minimum de « jus » pour offrir une foulée enthousiasmante. Nous n’avons pas enregistré de « dérive » latérale, pas de roulis : la pose du pied est précise pour une chaussure somme toute imposante par son gabarit (hauteur de la semelle). Le drop de six millimètres est en accord avec le programme.

Le grip est assuré par une semelle Vibram Litebase. Il est parfaitement à la hauteur dans la plupart des cas, sauf en terrain ultra gras. En revanche, la semelle ne se charge pas de boue et présente une bonne accroche sur les dalles et autres rochers.

L’enveloppement du pied laisse la part belle au confort. Précis en talon, il est moins prononcé sur l’avant où les orteils ont un espace pour prendre leur aise au fil des kilomètres.

L’avant pied est bien renforcé, le pare pierres est solide. Question : le mesh sera-t-il durable ? La réalisation est soignée même si on remarque quelques traces de surplus de colle.

L’Arc’Teryx Norvan LD 3 est facile à chausser, aisée à serrer (lacets plats qui restent en place et se règle rapidement). Nous avons beaucoup aimé l’efficacité et le shape de la languette. Avec 270 grammes sur notre balance, elle est dans la norme de ce type de produits voire même plus légère.

 

BILAN

Une excellente chaussure avec une filtration et un grip bien dosés, un produit très abouti pour les terrains techniques et/ou les longues distances.

* * * *

(*) Courir « fore foot » : courir sur l’avant-pied, plutôt que d’attaquer talon et ensuite dérouler.
Ceci permet de bénéficier de l’amorti naturel de l’avant-pied et du mollet : la proprioception est meilleure et l’on minimise les douleurs aux genoux et au dos.
Mais attention, courir « fore foot » est technique, et la plupart des coureurs à pied attaquent du talon, puis déroulent. Les chocs sont dans ce cas transmis directement via tibia/péroné aux genoux, lombaires et cervicales : l’amortissement par le corps est réduit.
Si courir « fore foot » est conseillé, apprendre peut provoquer des blessures aux mollets mal entrainés ou préparés.
Les chaussures à drop zero sont aussi moins adaptées à cette technique.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE 270 gen taille 42 PRIX PUBLIC : 160 € DROP 6 mm
CHAUSSANT : Medium
FOULÉE : Universelle

+

Pare pierres
Maintien du pied
Qualité amorti
Accroche
Assise au sol

 

Couleur ?

22 Shares
Copy link