fbpx
@

Notre test

Taille testée : 161 cm (taille unique)

Des trois paires testées en ski-alpinisme racing (avec le Dynafit Mezzalama et le Kästle TX65 World Cup), l’Atomic Backland 65 UL est le ski le plus abouti. Dommage, nous n’avons pas pu skier le prometteur Dynastar Pierra Menta. On peut annoncer qu’au jeu des tests comparatifs nous préférons l’Atomic Backland 65 UL car en matière de skiabilité, c’est le ski le moins… pire ! Plaisanterie mise à part, on sait qu’avec des skis en dessous de 700 grammes, le comportement à la descente est un concept parfois vague… En revanche, l’efficacité à la montée, pour ce genre de ski poids plume, est (logiquement) bluffante.

Cet Atomic Backland 65 UL est donc plus franc du collier en spatule que le Kästle TX65 World Cup qui savonne, du fait de sa ligne de cote plus creusée. Sur le Backland, la spatule se promène beaucoup moins, la rigidité en torsion est justement travaillée. Si on vient le charger devant, si on possède une équilibration fine, on arrive à en tirer une courbe correcte pour un ski de compétition dont le programme est d’avaler du dénivelé sans trop donner dans le détail. Par contre, contrairement aux deux autres paires citées dans l’amorce de ce test, avec l’Atomic Backland 65 UL on n’a pas de moments de doutes où l’on se demande ce qui va se passer à la descente, si le ski va croiser, se dérober…

L’Atomic reste en ligne, dans une attitude relativement saine pour un compétiteur qui a de la cuisse. Il demande à ce sujet moins d’énergie que les autres modèles pour être dompté, pour une efficacité qui est plus élevée : il n’y a donc pas photo. Les conduites glissées sont vraiment faciles à trouver et entretenir. Il y a toujours la spatule qui bouge un peu, mais c’est inhérent à ce type de ski super light. L’accroche est bonne, pas ultra puissante mais ça fonctionne. Dans les pentes raides, on s’en sort mais ce n’est pas une référence. Le talon est bien dosé, ni trop rigide, ni trop mou. On peut se rééquilibrer dessus en cas d’erreur.

De manière générale, l’Atomic Backland 65 UL ne vibre pas beaucoup. Il reste sous le pied et n’est pas volage. Il a une excellente glisse. Le bonus : son prix est plutôt contenu face à la concurrence. L’Atomic Backland 65 UL est un très bon ski racing, une bête de course à la montée. En descente, aux pieds d’un bon skieur, il peut donner le change, avec un comportement un peu plus élaboré que d’autres skis de la même gamme.

Caractéristiques techniques

COTES : 93-65-79 en taille 161 cm POIDS SKI NU : 670g en taille 161 cm RAYON : 24 m en 161 cm. ROCKER avant : OUI Rocker arrière : NON CAMBRE : normal  TAILLES DISPO : 161 cm PRIX : 599,99€

  • Stabilité générale 90% 90%
  • Facilité d’enchaînement 90% 90%
  • Capacité à rester en surface NC% NC%
  • Enchaînement en terrain bosselé 65% 65%
  • Tolérance en neiges difficiles 30% 30%
  • Aisance en montée 100% 100%
  • PISTE Facilité de pivotement et déclenchement 100% 100%
  • PISTE Capacité à faire des conduites coupées 10% 10%
  • PISTE Capacité à faire des conduites glissées 90% 90%

Tests ski de rando 2021-2022 réalisés en partenariat avec nos amis de Test4outside.com. Découvrez d’autres tests de skis sur Test4outside.com
La logistique et l’accès à la neige ont été facilités par le soutien de VaujanyOz-en-Oisans et Espace Montagne Grenoble. Merci à eux !

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link