@

Alors qu’on croyait les expé impossibles avec le second confinement, le jeune guide isérois surprenait tout le monde à l’automne 2020 en ouvrant la face sud du Sani Pakush, un presque 7000 mètres (6951 m), en compagnie de Symon Welfringer. Une ascension de 4 jours nommée Revers gagnant, couronnée par un Piolet d’Or à Briançon. Elle le catapulte en tête de proue de la nouvelle vague d’alpinistes qui émerge.

Un an après, Pierrick se retrouvait à faire une ouverture de plus, avec une partie Groupe Excellence Alpinisme National cette fois (Anouk Félix-Faure, Pauline Champon, Pierrick Giffard, Stéphane Benoist), dans la face nord du Cholatse (6640 m). Sa voie la plus dure dit-il.

Mais le retour sur terre s’avère terrible quand on leur annonce la disparition de l’autre cordée du groupe, composée de Thomas Arfi, Louis Pachoud et Gabriel Miloche. En hommage, le GEAN nommera leur voie du Cholatse Brothers in arms.

Âge : 27 ans
Pays : France

0 Shares
Copy link