@

Réélu à la tête de la FFCAM, le prof de maths du lycée de Moûtiers doit faire face à plusieurs crises que traverse la fédération à cause de la crise sanitaire, alors que tout était au beau fixe avant l’épidémie. Il y a d’abord la chute du nombre de nuitées en refuge, la faute aux fermetures, puis à la réouverture progressive l’été dernier. Idem sur le versant du nombre de licenciés, qui a diminué lui aussi. Au final, c’est une perte de 2 millions d’euros en 2020 qui se répète en 2021, et qui va ralentir le grand plan de rénovation des refuges sans le stopper.

L’évènement de 2021 restera néanmoins le drame du Groupe Excellence Alpinisme National au Népal, où trois membres sont morts cet automne. Cette tragédie posera à terme la question d’une possible réforme du GEAN, vitrine de la fédération.

Nicolas Raynaud a en tous cas géré la crise, affrontant les innombrables sollicitations médiatiques plus nombreuses que jamais. 

Âge : 50 ans
Pays : France

Copy link