fbpx
@

Rendez-vous biannuel depuis 5 ans, la tournée des Camps de base Allibert 2021 sonne plus que jamais comme une célébration de la passion du voyage. L’occasion de partager des films d’aventures dépaysantes et humaines, qui parlent au plus grand nombre. Du Kilimandjaro à pied aux montagnes du Canada et d’Alaska à ski, les femmes seront à l’honneur. Action !

Automne 2021, le monde du voyage se remet en route, les frontières réouvrent aux quatre coins du globe et les passionnés de trekking et de périples en liberté repartent à la découverte de nouveaux horizons. Ce n’est pas le scénario d’un film d’anticipation mais bien une heureuse réalité que l’agence de voyage Allibert Trekking va célébrer plus que jamais lors de la tournée 2021 de ses Camps de base.

 

Vestiges de glacier au Kilimandjaro. ©Allibert / Marc Daviet

Alors que la réouverture du Népal a marqué symboliquement le retour des trekkeurs en Himalaya, la liste des destinations accessibles ne fait que s’allonger. « Il est plus facile aujourd’hui de faire la liste des pays qui restent fermés que celle des pays qui réouvrent tant ils sont nombreux » explique avec le sourire Aurélie Mansiot, responsable de la communication chez Allibert trekking. Un constat positif pour tous ceux qui auront envie de changer d’air cet hiver. Et les destinations ne manquent pas, des « traditionnels » déserts (Maroc, Mauritanie, Jordanie, Oman) aux neiges Scandinaves en passant par l’Amérique (Costa Rica, Equateur, Colombie, Argentine, Etats-Unis), l’Asie (Sri Lanka, Thaïlande) ou même les Seychelles « une destination de rêve où nous avons concocté de magnifiques nouveaux circuits » précise Aurélie.

C’est dans ce contexte qu’Allibert relance également sa tournée «Camps de base” en proposant cinq soirées de films de montagne, dès le 23 novembre à Paris, suivi de Reims le 24, Lyon le 2 décembre, Chambéry le 7 et Grenoble le 9. Le thème de cette tournée : « Femmes et montagnes » avec deux aventures au féminin dans des montagnes aussi différentes qu’éloignées.

Rêves de Kilimandjaro

Un voyage est d’abord un rêve de voyage. Celui de Laurence Klein était de gravir le sommet d’Afrique, le Kilimandjaro (5895m) en Tanzanie. Championne de course à pied longue distance, des 100 kilomètres sur route aux dunes du marathon des Sables, Laurence rêvait d’autre chose, loin de la performance. Aurélie l’a alors accompagnée dans ce projet et elles se sont envolées toutes les deux pour la Tanzanie. « Ce voyage c’est la traduction du rêve accessible et de l’aventure propre à chacun. Ce n’est pas un exploit mais ça reste un défi dans un environnement nouveau pour Laurence. Ce que l’on a essayé de montrer dans le film de cette ascension, c’est que l’aventure est propre à chacune et chacun et qu’il faut oser se lancer pour poursuivre ses rêves. Les voyages que l’on propose chez Allibert, avec leur variété de niveau et d’engagement, sont ainsi des idées d’aventure ou chacun peut trouver le subtile mélange entre challenge et plaisir qui lui correspond.»

Et pourquoi deux femmes ose-t-on demander à Aurélie ?

Tout au long de ce Kilimandjaro (le film donc), on suit Aurélie et Laurence dans leurs périples vers le toit du continent, avec leur préparation, leur volonté inébranlable mais leurs doutes aussi. Les paysages sont grandioses, avec tout ce que la Tanzanie peut offrir d’images propres à la savane africaine jusqu’aux ambiances plus froides de la cime du Kili.
Et pourquoi deux femmes ose-t-on demander à Aurélie ? « Parce qu’on est deux amies qui avions un projet commun » répond-elle simplement. « La conviction féministe est forte chez moi et j’avais à coeur de partager ce que le sport et la montagne m’ont appris. A savoir, je reprends des mots bien connus : “Quand il y a une volonté, il y a un chemin”, même quand on est une femme ! » Oubliez le girl-power des slogans et plongez dans un beau voyage au féminin dans Kilimandjaro.

Dans l’approche du Kilimandjaro. ©Allibert / Marc Daviet

©Allibert / Marc Daviet

©Allibert / Marc Daviet

Un projet à ski complètement fou… qui donne envie de chausser ! 

Attention OVNI ! Que ce soit sur le fond ou sur la forme, This mountain life est un film incroyable qui va vous emmener dans les grands espaces de la chaîne cotière canadienne. Le pitch ? Une jeune femme décide de partir avec sa mère de 60 ans pour traverser les 2300km qui les séparent (depuis Squamish, BC) de Skagway (Alaska). Le projet est dingue et va nécessiter plusieurs mois sur les skis sur un parcours semé d’embûches dans l’un des espaces les plus reculés du continent américain.

du vrai et grand cinéma !

Sur la forme, le film détonne aussi par sa cinématographie impeccable. C’est du vrai et grand cinéma ! Tout y est léché, la wilderness y est sublimée dans des plans magnifiques. Quant aux deux femmes, toute leur complexité y est finement révélée. Les personnages secondaires ne manquent pas et si vous n’avez jamais vu une bonne-soeur faire du ski au mlieu du Grand nord Canadien, c’est le moment ! This mountain Life est un film majeur qui ne fera que confirmer l’importance de ces camps de base pour nous faire rêver de voyages différents.

Et comme Aurélie et Laurence seront présentes lors de ces soirées, la discussion sera ouverte, autour et au-delà des films. Bon voyage !

• Paris, le mardi 23 novembre 2021 de 20 h à 21 h 30 au Cinéma L’Escurial S’inscrire >>
• Reims, le mercredi 24 novembre 2021 de 20h à 22 h à l’Opéraims / S’inscrire >>
• Lyon, le jeudi 2 décembre 2021 de 18 h à 20 h au Comœdia / S’inscrire >>
• Chambéry, le mardi 7 décembre 2021 de 19 h à 20 h 30 à L’Astrée / S’inscrire >>
• Grenoble, le jeudi 9 décembre 2021 de 19 h à 20 h 30 à la Maison de la Montagne / S’inscrire >> 

Dates supplémentaires à venir cet hiver.

Pour passer du rêve d’un film à la réalité d’un voyage, cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur : 

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link