@

Comment se remettre en question quand on a descendu le K2 à ski (2018), après une ascension express sans oxygène ? Pas forcément sur les 8000 affirme le Polonais, qui s’est contenté de « petits » 6000 au Pakistan, ce printemps 2021. Mais l’altitude ne fait rien à l’affaire (enfin pas tout), et faire du ski extrême dans ces montagnes est toujours une performance hors du commun.

D’abord il a gobé le Yawash Sar II, vierge de toute descente à ski avant lui, et de toute ascension tout court. Puis une semaine plus tard, Bargiel remettait ça au Laila Peak, déjà foulé par les spatules de Tiphaine Duperier, Carole Chambaret et Boris Langenstein. Un film Redbull (Doo Sar) retrace l’expé. Le skieur des Tatras s’impose définitivement comme l’un des himalayistes phares du début du siècle, et vu son âge, le meilleur reste à venir. 

Âge : 33 ans
Pays : Pologne

0 Shares
Copy link